Pétrole : un retour en zone d’achat ?

Rédigé le 8 novembre 2018 par | Matières Premières, Pétrole Imprimer

Dans mon article d’avant-hier consacré à Air France-KLM (FR0000031122-AF), je vous parlais indirectement de la baisse du baril de ces dernières semaines, un phénomène qui a bien fait les affaires du transporteur franco-néerlandais et du secteur aérien dans son ensemble.

Pour ce qui est du pétrole, la plupart des « stratèges » tablaient début octobre sur une envolée du baril de Brent en direction des 100$. Sauf que, depuis, on sent que le vent a un peu tourné…

Entre le sell-off des actifs à risque le mois dernier, des stocks de brut toujours au sommet, une Arabie saoudite toujours prête à maintenir ses niveaux de production (malgré l’affaire Khashoggi) ou encore l’application de sanctions moindres de la part de Donald Trump à l’encontre de l’Iran, la pression baissière est restée forte. Et a du reste conduit à un repli des cours de plus de 15% depuis début octobre.

Nous avons toutefois appris hier que l’OPEP et ses partenaires (la Russie notamment) envisageraient une diminution de la production d’or noir l’année prochaine. Or, une réunion doit justement se tenir ce dimanche à Abu Dhabi (Emirats arabes unis), et si le rendez-vous de ce week-end ne sera qu’un prélude à la réunion globale de Vienne qui se tiendra en décembre, il n’en demeure pas que ce type d’information (relayée par Bloomberg) est typiquement de celles qui me mettent la puce à l’oreille. Surtout après cinq semaines de baisse d’affilée…

Le RSI est en zone de survente

D’un point de vue technique, deux éléments me semblent importants à surveiller sur le WTI. En premier lieu, la situation survendue des indicateurs techniques de court terme, comme en atteste la situation actuelle du RSI (le cercle noir). Or, historiquement, chaque excès en zone de surachat/survente de cet indicateur a toujours été suivi de contrepieds inverses. Baissiers, après les flèches rouges ; et haussiers, après les flèches vertes. Nous sommes exactement dans ce second cas ici.

Graphe pétrole WTI

J’ai également un œil sur le canal descendant de court terme, visible en pointillés noirs sur mon second graphique ci-après :

Graphe pétrole WTI

Pour synthétiser, je surveille la formation de toute divergence haussière sur le RSI qui permettrait d’anticiper une sortie haussière. Car, sous l’effet des rachats de short, celle-ci pourrait bien être relativement impulsive et nous ramener vers les 66/67$…

Vous l’aurez compris, je surveille donc de très près la situation actuelle en termes de trade.

Marché obligataire : attention, le 10 ans américain est sur un niveau extrêmement important

Mathieu Lebrun
Mathieu Lebrun
Rédacteur en Chef d'Agora Trading

Mathieu Lebrun est analyste financier. Il commence sa carrière chez Fortis Banque pour intégrer la table de négociations sur devises au sein de la salle des marchés du groupe Natexis Banques Populaires. En 2004, il intègre un cabinet de conseil sur produits dérivés en tant qu’analyste technique et obtient son diplôme d’Analyste Technique délivré par la STA (Society of Technical Analysis).

Depuis près de 10 ans, il s’est forgé une solide expérience sur les marchés financiers. En juin 2013, il décide de créer un service de trading simple et efficace : Agora Trading. Pour ses abonnés, il combine à merveille sa lecture des différentes classes d’actifs et leur corrélation pour en tirer le meilleur. Vous pouvez ainsi vous positionner en toute simplicité, en exploitant des outils de trading ultra-efficaces, les certificats Turbos.

En savoir plus sur Agora Trading.

Mots clé : - -

Laissez un commentaire