Pourquoi le pétrole poursuit sa remontée vers ses sommets du printemps 2015…

Rédigé le 6 novembre 2017 par | A la une, Matières Premières, Pétrole, Toutes les analyses Imprimer

pétrole arabie saouditeLa grande « purge anticorruption » survenue ce week-end en Arabie saoudite, à l’initiative du prince héritier ben Salmane – devenu du même coup tout puissant – fait à peine réagir le cours du pétrole qui grappille 0,3$ vers 56$ sur le NYMEX.

Il s’agit d’un nouveau zénith depuis le mois de juillet 2015 et on voit mal ce qui pourrait l’empêcher d’atteindre 62$, son zénith de fin mai/début juin 2015.

Le prince ben Salmane vient en réalité d’éliminer tous les opposants potentiels à son prochain couronnement, et y compris le prince Al-Walid le patron de Kingdom Holding Company, un des plus puissants fonds d’investissement au monde (qui détient par exemple 5,7% du capital d’Accor Hôtels, le GeorgeV à Paris, est propriétaire d’une bonne partie du quartier d’affaires de Canary Wharf à Londres, etc.). A l’échelle du Royaume, c’est comme Donald Trump venait de jeter en prison et de geler les avoirs de Warren Buffett !

Ces événements pourraient avoir un retentissement géopolitique majeur au Proche-Orient : l’hostilité de l’Arabie à l’encontre de son rival chi’ite iranien pourrait s’exacerber, la situation pourrait devenir délétère au Liban.

L’Arabie qui a quasiment installé Saad Ariri comme Premier ministre du Liban en janvier – il est démissionnaire depuis ce week-end, annonce faite depuis Ryad – dénonce « l’influence » du Hezbollah au Liban. La convergence avec les intérêts géostratégiques puis la rhétorique anti-iranienne d’Israël est de plus en plus troublante.

Certains commentateurs mettent également la remontée du pétrole sur le compte de la conjoncture avec de bons chiffres d’activité parus récemment : hausse de +3% du PIB américain, hausse des dépenses de ménages en octobre, taux de chômage tombé à 4,1%.

Mais petit bémol ce matin avec le recul du PMI composite de l’Eurozone à 56 contre 56,7 en septembre.

[NDLR : dans le dernier numéro de Béchade Confidentiel, Philippe Béchade et Gilles Leclerc vous expliquent comment jouer un rebond sur le pétrole. Pour pouvoir mettre cette recommandation en place sans plus attendre, cliquez ici]

Purge en Arabie saoudite par Mohammed ben Salmane

Mots clé : - - - -

Philippe Béchade
Philippe Béchade
Rédacteur en Chef de la Bourse au quotidien

 

Philippe Béchade rédige depuis 15 ans des chroniques macro-économiques et boursières ainsi que de nombreux essais financiers.

Intervenant régulier sur BFM Business depuis mai 1995, il est arbitragiste de formation, analyse technique et fut en France l’un des tout premiers traders et formateur sur les marchés à terme. Rédacteur et analyste contrarien pour la Bourse au Quotidien, vous trouverez son fil de news en temps réel sur cette page ou sur Twitter

Laissez un commentaire