Pétrole : contrecoup de la hausse de production iranienne et américaine

Rédigé le 9 janvier 2017 par | Pétrole Imprimer

Le pétrole subit le contrecoup de la hausse de production iranienne et américaine.

L’incursion du pétrole au-delà des 55$ (référence WTI l’espace d’une matinée le 3 janvier dernier n’aura été qu’un feu de paille, et surtout un « bull trap » pour les acheteurs qui ont laissé leurs « trading programs » se laisser abuser par le « stop » achat au-delà de 54,5$.

Le baril rechute une semaine plus tard vers 53,2$ et les opérateurs hésitent à vendre plus agressivement alors que l’Iran a mis le turbo pour tenter renouer avec ses niveaux de production d’avant embargo occidental tandis que le test des 55$ semble avoir remotivé les producteurs de « shale oil », avec la réouverture de 7 puits au Dakota selon Baker Hugues, ce qui porte le total à 665.

Sachant que les quantités extraites par puits progresse nettement aux Etats-Unis avec les progrès réalisés en matière de forages à l’horizontal et de performances des additifs chimiques.

Mots clé : - -

Philippe Béchade
Philippe Béchade
Rédacteur en Chef de la Bourse au quotidien

 

Philippe Béchade rédige depuis 15 ans des chroniques macro-économiques et boursières ainsi que de nombreux essais financiers.

Intervenant régulier sur BFM Business depuis mai 1995, il est arbitragiste de formation, analyse technique et fut en France l’un des tout premiers traders et formateur sur les marchés à terme. Rédacteur et analyste contrarien pour la Bourse au Quotidien, vous trouverez son fil de news en temps réel sur cette page ou sur Twitter

Laissez un commentaire