Pétrole (Brent) : l’objectif de baisse est atteint, mais le repli pourrait se poursuivre…

Rédigé le 20 août 2018 par | Matières Premières, Pétrole Imprimer

Fin mai, je vous invitais à attendre un recul de 10% du prix du baril avant de revenir dessus.

A l’époque, la dynamique (le canal bleu) était positive et le pétrole accélérait encore fortement à la hausse. Il s’est même permis un « excès haussier » (pastille rouge) en passant la résistance de ce canal pourtant bien pentu.

À partir de là, quelques informations tirées des indicateurs techniques m’ont permis de déterminer un objectif de baisse qui « (correspondait) à cette ancienne résistance graphique de venue support « O => S », soit un retour vers les 70$ ».

Avec un plus bas marqué à 70,3$ la semaine dernière, le pétrole a donc atteint son objectif et il se retrouve maintenant sur un support graphique de très long terme : celui de la zone des 70$, qui correspond au double segment vert + pastille bleue et qu’il faut bien garder en tête pour la suite des événements.

Brent pétrole future support 70$ graphique

Cliquez sur le graphique pour l’afficher en grand

L’évolution du prix du pétrole reste pour partie tributaire des décisions et réactions de Donald Trump

Maintenant, la question est évidemment de savoir si l’on peut ou non passer à l’achat sur ce support, considérant que la donne géopolitique a beaucoup évolué ces dernières semaines avec le rétablissement des sanctions américaines contre l’Iran (a priori un facteur de hausse du prix du pétrole) et une aggravation des tensions commerciales entre les Etats-Unis et ses partenaires qui fait craindre un ralentissement de la croissance mondiale (ce qui milite pour une baisse de la demande et donc du prix du baril).

À chacun sa façon de voir les choses à sa façon, mais sachant qu’à court terme le prix de l’or noir restera en partie tributaire des réactions de Donald Trump et que celles-ci sont pour le moins imprévisibles et aléatoires, je préfère ne pas anticiper quoi que ce soit. Comme d’habitude, je vous propose donc de nous en remettre à ce que les graphiques, ou plutôt le comportement des prix, nous racontent, et donc de bâtir une stratégie d’intervention sur leur base.

Sur la vue mensuelle, conservons à l’esprit le positionnement de la zone de résistance ET le fait que l’indicateur de tendance MACD est maintenant proche d’un possible croisement négatif (pastille orange).

À tire d’exemple, le dernier croisement remonte à début 2016. Positif, c’est lui qui, à l’époque, a enclenché la dynamique haussière du canal haussier bleu. Ces signaux ont été particulièrement pertinents sur cette unité de temps, donc je pense qu’il est nécessaire d’y prêter une attention toute particulière.

Gare néanmoins aux conclusions hâtives dans la mesure où il faut attendre une éventuelle validation du signal. Reste qu’en cas de croisement baissier, l’impact serait négatif, avec en l’occurrence une forte probabilité de cassure de la zone de support des 70$ qui légitime ma mise en garde.

Dans ce cas, le premier objectif de retracement sera un retour rapide vers le support du canal haussier, lequel se situe actuellement vers 65$, soit une baisse potentielle comprise entre 8 et 10%.

Comme d’habitude, le principe de l’analyse dynamique est que si un support doit donner lieu à un rebond (ou au contraire à une cassure), il convient de suivre la tendance selon l’unité de temps inférieure, c’est pourquoi nous allons maintenant passer en vue hebdomadaire. C’est cette unité de temps inférieure, en effet, qui agira en « éclaireur » et nous validera (ou pas) le support. Croyez-moi, si vous appliquez cette méthodologie, cela vous épargnera beaucoup d’erreurs, mais vous permettra aussi d’optimiser les points d’entrée ainsi que le niveau des stop loss.

Pétrole Brent future vue hebdomadaire

Cliquez sur le graphique pour l’afficher en grand

Les 70$, un support graphique de très long terme

Un rectangle horizontal vert – « S » représente ici la zone de support des 70$ et, techniquement, l’indicateur de tendance (MACD) reste bien orienté à la baisse (pastille orange).

Si la MACD (la tendance) reste baissière au contact du support, celui-ci n’aura alors aucune chance de provoquer un rebond. Et tant que la MACD hebdomadaire restera baissière, il sera inutile de prendre une position haussière. Par ailleurs, si le support craque, le prochain objectif de baisse sera un retracement vers le support du canal haussier, support qui transite actuellement vers les 61$.

A l’inverse, si la MACD se retourne à la hausse alors que le support de la zone des 70$ reste valide, nous devrions observer un rebond et le signal de la MACD donnera à la fois le niveau et le timing de positionnement pour passer à l’achat, achat qui sera gardé tant que la zone de support des 70$ ne sera pas enfoncée.

Auquel cas, un premier objectif de hausse sera le niveau des derniers plus hauts, c’est-à-dire les 80$. Si ce niveau devait être touché, et au vu de la situation plutôt instable, je recommanderai une prise de profit sur 1/2 de la position initialement prise et je réactualiserai mon plan de trade à l’aune des derniers développements. Ceci dans l’objectif de voir s’il est possible de « pousser » le trade avec un nouvel objectif de 90$.

Pour finir, je précise – ou rappelle – à toutes fins utiles que l’on peut travailler le Brent avec des CFD, des trackers ou tout autre produit comme les turbos… mais toujours et uniquement si l’on maîtrise bien le risque associé au levier de ces outils.

Bonne rentrée et bon courage !

Gilles,

Comment bien appréhender le SRD

Gilles Leclerc
Gilles Leclerc
Trader

Gilles a tout d’abord commencé dans la grande finance. Avec un MBA de la prestigieuse université américaine de Hartford, il a ensuite intégré la direction Financière IBM Europe et ensuite d’IBM Corporation (headquarters mondial). Puis, peu à peu, la passion boursière le gagnant, il s’est tourné vers les activités de trading.

Cela fait maintenant 20 ans que Gilles trade sur les marchés et il se consacre exclusivement à cette activité depuis une dizaine d’années.

Dès 2008, il fut l’un des premiers à pressentir les modifications profondes qu’allaient occasionner l’utilisation intensive des algorithmes sur les marchés financiers ; il a su s’adapter en mettant en place de nouvelles stratégies de trading répondant à ce nouvel environnement. Il créa donc son propre système de trading tout à fait spécifique et basé sur des concepts innovants.

De façon à prouver la validité de son approche, il reste l’un des rares traders/analystes à poster régulièrement ses prises de position en « Live » sur un site d’Analyse Technique de renommée ( Univers Bourse ) où il partage l’intégralité sa méthodologie.

Il intervient désormais dans La Bourse au Quotidien afin de partager son expérience et de proposer ses analyses et sa méthode au plus grand nombre.

Mots clé : -

Laissez un commentaire