Pétrole : vous reprendrez bien un petit rebond !

Rédigé le 6 septembre 2010 par | Matières Premières Imprimer

Par Sébastien Duhamel, analyste et responsable de @Turbos Trader, un service de trading réactif sur les produits dérivés

Selon l’agence océanique et atmosphérique américaine, la saison 2010 des ouragans pourrait être l’une des pires jamais connues — l’un des premiers en date se nomme Earl, c’est un ouragan de catégorie 4 qui menaçait dernièrement les Antilles et la côte Est américaine.

Rassurez-vous je ne me suis pas lancé dans une nouvelle carrière de présentateur météo. Comme vous le savez, les matières premières sont très exposées aux caprices de Dame Nature, un ouragan dans le golfe du Mexique et voilà que le pétrole s’affole…

Je profite donc que la saison des ouragans soit ouverte aux Etats-Unis pour revenir avec vous sur la configuration du pétrole et, plus particulièrement celle du brent. Bien évidement, le risque d’ouragan est quasi inexistant en mer du Nord. Néanmoins, rappelons-nous que le prix du brent définit celui d’une large partie des pétroles extraits sur la planète.

Corrélation avec les actions
Depuis quelques mois, nous pouvons observer que le pétrole a tendance à évoluer de façon très corrélée avec les indices actions européens comme américains — avec parfois, il est vrai, un décalage de quelques semaines pour certains cas extrêmes.

C’est donc un élément à prendre en compte. Je le surveille tout particulièrement — notamment en cohérence avec les indices et l’euro/dollar — dans le cadre du suivi des marchés que je réalise pour mon service de trading sur les Turbos.

En effet, l’utilisation de la corrélation inter-marché constitue une part très importante de mon travail d’analyse. Cela me permet, par exemple, d’infirmer ou de confirmer un scénario d’ensemble — préalablement établi à partir de divers éléments techniques — sur les différentes classes d’actifs.

Où en sommes-nous ?
Mais revenons-en au pétrole de la mer du Nord avec le graphique journalier ci-dessous.

Graphique journalier du pétrole
pour agrandir le graphique, cliquez dessus

Comme on le voit clairement sur ce graphique, depuis un an, après un mouvement de progression assez net en 2009 — en même temps que les indices — le pétrole évolue au sein d’un trading range. Une zone de congestion relativement ténue que l’on peut borner entre 65$ et 90$. Plus précisément encore, la zone peut même être circonscrite à 65/84$ à moyen terme.

Une première zone de résistance (assez solide) se situe à 84$. Une autre à 90$. Il s’agit d’une zone de résistance majeure contre laquelle le brent avait nettement buté. Je vous en avais déjà parlé dans ces colonnes et vous recommandais, alors, de prendre quelques bénéfices.

Nous pouvons remarquer que le pétrole s’est nettement repris il y a quelques jours — jouxtant une ligne de tendance ascendante support proche des 72$. Les indicateurs mathématiques confirment cette idée. Sur notre graphique par exemple, vous pouvez voir que le MACD a bien réagi sur son support horizontal à -1 et a croisé sa ligne de signal.

Quelles perspectives ?
Tant que les 72$ font office de support, nous devrions dans les prochaines semaines revenir tester la résistance des 84$
. Le test de ce niveau sera très important pour la tendance à moyen terme, car un dépassement de celui-ci serait certainement précurseur de celui des 90$. Au contraire, un échec contre cette zone entraînerait probablement un net repli.

D’ici là, nous aurons l’occasion d’en reparler en fonction de l’évolution des éléments techniques. C’est un élément important que je surveillerai particulièrement–  en relation avec les indices — dans le cadre de mon service de trading sur les Turbos. Cela me donne souvent des indications intéressantes sur la confirmation d’un de mes scénarios.

Mots clé : - - - -

Sebastien Duhamel
Sebastien Duhamel

Un commentaire pour “Pétrole : vous reprendrez bien un petit rebond !”

  1. […] Objectif des 90$ atteint, et maintenant ? Il y a trois mois, je revenais dans ces colonnes sur l'or noir. Il cotait alors un peu plus de 75$, et je visais […]

Laissez un commentaire