Perspectives pour l’EuroStoxx 600 après la BCE

Rédigé le 9 juillet 2012 par | Autres indices Imprimer

Après le sommet européen qui s’est tenu du 28 juin au 1er juillet, tous les regards ont convergé vers la BCE en fin de semaine dernière.

Le sommet européen avait apporté un début de solution aux banques qui pourraient se refinancer auprès des fonds de soutien (MES et FESF) directement (à condition que tout le monde vote cette proposition, ce qui est loin d’être certain). Le marché avait alors progressé brutalement sans même connaître le détail de ce mécanisme qui n’est pas encore mis en place concrètement.

Pour autant, à court terme, les problèmes de dettes des Etats ne sont pas réglés et la volatilité des marchés pourrait bien reprendre dans une période estivale qui y est souvent propice.

Une baisse des taux de la BCE très attendue…

Ces derniers jours, les attentes des opérateurs étaient devenues de plus en plus fortes autour de la BCE. Ils attendaient une baisse des taux d’un quart de point, au minimum… Celle-ci a bien eu lieu… mais n’a pas eu d’effet de surprise sur les marchés – cela aurait été le cas avec un meilleur timing, à un moment aigu de crise par exemple.

M. Draghi réduit ainsi ses munitions en cas de nouvelles tensions dans la zone euro pour les prochains mois. Il indiquait en plus, petite phrase un peu déprimante, que les mesures non conventionnelles n’avaient pas prouvé leur efficacité dans une économie si fragmentée que celle de la zone euro… Est-ce à dire qu’il n’y a plus rien à faire ?

Quoi qu’il en soit, après un fort rebond des indices, je pense qu’il faut désormais se montrer prudent à court terme, ne serait-ce qu’au regard des fondamentaux (quasiment pas de croissance, je vous le rappelle).

Voici l’intégralité des performances de Sébastien Duhamel entre le 9 mai et le 30 juin 2012. Comment pouvoir réaliser de tels gains en quelques jours ?

Cliquez sur les performances ci-dessous…

Source : donnée RBA - Baisse de l’inflation et des taux directeurs

Où en est le Stoxx 600 désormais ?

Penchons-nous sur la configuration de l’indice élargi de la zone euro, le Stoxx 600. Celui-ci est un peu l’équivalent du S&P 500 pour sa forte représentativité de par le nombre d’entreprises au sein de l’indice. Nous allons voir quels niveaux surveiller à court terme sur cette référence pour les gérants notamment.

Voici donc le graphique journalier du Stoxx 600 :

Graphique Stoxx 600
Pour agrandir le graphique, cliquez dessus

Depuis mars, l’indice s’inscrit dans une correction qui a eu lieu de septembre 2011 à mars 2012. Il est important de bien avoir cela à l’esprit. Tant que nous restons sous la zone des 272 points, la configuration est négative et le mouvement de ces dernières semaines n’apparaît que comme un rebond. Il est assez violent et n’a toujours pas montré de signes de faiblesse à l’heure actuelle.

Sur les indicateurs mathématiques, le MACD comme le RSI sont d’ailleurs plutôt positifs en journalier : ils entrent depuis peu dans la zone de surachat. Nous n’avons pas encore de divergences baissières sur les récents plus-hauts. Toutefois, nous avons commencé à buter autour de la résistance horizontale des 260 points. Elle correspond aux anciens plus-bas de mars et surtout aux plus-hauts de mai, avec une certaine précision.

On profitera donc d’un test de cette zone des 260 points – voire légèrement plus haut, un léger excès permettant alors aux indicateurs d’afficher une divergence baissière… – pour vendre dans les prochains jours.

Vous pouvez alors viser une correction en direction des 249 points (anciens plus-hauts du 21 juin). Ensuite, soit la correction se limite à ce niveau et le rebond se poursuit pendant quelques semaines. Soit nous passons sous ce niveau et la correction pourrait ensuite accélérer d’ici la fin de l’été en direction des 233 points, plus-bas de juin.

Nous verrons ce deuxième mouvement un peu plus tard.

Mots clé : - -

Sebastien Duhamel
Sebastien Duhamel

Laissez un commentaire