Perquisitions chez Renault : l’automobile en chute libre

Rédigé le 14 janvier 2016 par | Actions, Big caps Imprimer

L’annonce de perquisitions chez Renault (FR0000131906) menées par la répression des fraudes entraînent de lourds dégagements sur l’ensemble du secteur.

Il est hautement probable que ces perquisitions soient liées à l’affaire Volkswagen et ses moteurs truqués.

Renault accuse le coup perdant actuellement 16,2%, entraînant dans son sillage Peugeot (-6%).

Le secteur auto français subit également de plein fouet le ralentissement chinois. L’Empire du Milieu est ainsi devenu le premier marché de Peugeot (FR0000121501) tandis que Renault a de très hautes ambitions dans le pays. Les ventes de Renault, actuellement autour de 30 000, pourraient atteindre 750 000 à horizon 2020. Peugeot, de son côté, enregistre déjà ces 750 000 ventes de voitures en Chine.

Pour ne rien arranger, on a également appris que Fiat Chrysler aurait falsifié ses ventes aux Etats-Unis en les gonflant. Une annonce qui provoque une chute de plus de 10% de la valeur à la Bourse de Milan avec un plus bas annuel.

Mots clé : - - -

Eric Lewin
Eric Lewin
Rédacteur en Chef de La lettre PEA et Mes valeurs de Croissance

Journaliste pour BFM Business et dans d’autres médias… conseiller pour un fonds Small Caps chez CFD Asset Management… responsable de la salle de marché chez EuroLand Finance… consultant pour dirigeants d’entreprise…

Le parcours professionnel d’Eric Lewin est tout simplement remarquable – et représente un atout considérable pour vos investissements : un carnet d’adresses rempli, l’expérience de la réalité des publications de résultats, de la manière dont les « insiders » et les institutionnels fonctionnent…

Cette expérience multi-facettes lui permet de lire entre les lignes des marchés – et de révéler aux lecteurs de La lettre PEA des conseils de tout premier ordre pour se constituer un PEA alliant solidité… et économies d’impôts !

En savoir plus sur La Lettre PEA et Mes Valeurs de Croissance.

Laissez un commentaire