Performance des biotechs en ce troisième trimestre 2012

Rédigé le 2 novembre 2012 par | Biotechs et Medtechs, Mid et Small Caps Imprimer

Cette année marque le 30e anniversaire de la première approbation d’un médicament biotechnologique pour une utilisation médicale chez les humains. Il s’agissait alors du traitement Humulin, une version génétiquement modifiée d’insuline humaine pour le traitement du diabète.

Bien que les systèmes biologiques aient façonné le monde, l’application de la biotechnologie moderne n’existe donc que depuis environ trois décennies. Mais depuis 1982, la biotechnologie a fait beaucoup de chemin et s’est fondue dans le paysage de la science moderne. Au point que les traitements biologiques représentent désormais les 2/3 des médicaments approuvés chaque année.

Les améliorations concernent tous les aspects de la vie quotidienne. Dans la santé humaine bien sûre. Mais on peut aussi noter des changements importants dans l’agriculture ou encore la fabrication industrielle. Pour le plus grand bien des patients… et des investisseurs.

A l’heure actuelle, il faut croire que le secteur biotech est porteur. Tel que nous vous l’avons mentionné récemment, leur cours explose aussi bien en Europe qu’aux US. Pour une fois, la France en profite. Et les perspectives ont de quoi rassurer les investisseurs.

Cette biotech recèle toujours un potentiel de hausse de +300% !

Elle vient juste de signer son premier partenariat… Son décollage est imminent mais pour en profiter : c’est maintenant ou jamais !

En agissant aujourd’hui, vous pourriez encore tripler voire quadrupler votre investissement sur les 24 prochains mois : saisissez cette opportunité exceptionnelle…

Des hausses impressionnantes à Paris en 2012

La hausse moyenne des performances des biotechs cotées à Paris depuis le début de l’année est de +52,6%. Même hors AB SCIENCE (FR0010557264), qui a pris 257% depuis le 1er janvier, la hausse ressort à +33,9% en moyenne. Une santé de fer, alors que les marchés boursiers évoluent de manière très dispersée. Rappelez-vous : le CAC 40 gagne environ 9%, l’indice Small stagne sous les 4% de gain et le Mid & Small gagne 14%. Les biotechs sont donc le secteur gagnant jusqu’à présent.

PERFORMANCE DES BIOTECHS COTEES A PARIS DEPUIS LE 01/01/2012 :

Nom

Cours

Var/1er janvier

AB SCIENCE

21,19

+257,94%

BIOALLIANCE PHARMA

4,09

+26,63%

CARMAT

115,15

+37,34%

EXONHIT

1,03

-2,83%

GENFIT

2,94

+81,48%

HYBRIGENICS

0,87

-3,33%

INNATE PHARMA

2,27

+42,77%

NEOVACS

2,52

-27,79%

NICOX

2,412

+137,64%

TRANSGENE

8,21

+6,62%

VIVALIS

7,69

+39,56%

Parmi les biotechs cotées à Paris, seules trois valeurs perdent du terrain depuis le début de l’année : EXONHIT (FR0004054427) et HYBRIGENICS (FR0004153930) sont en faible perte (-2 et -3%), alors que NEOVACS (FR0004032746) a été sanctionnée à la suite de résultats jugés décevants dans la maladie de Crohn en juin dernier – mais nous avons largement détaillé les enjeux du dossier sur le site.

Une phase de transition pour les biotechs françaises

Ces derniers temps, on pourrait dire que nous assistons à une phase de transition chez les biotechs françaises :

  • INNATE PHARMA (FR0010331421) a signé un deal monstrueux de quelques 465 millions de dollars en juillet 2011 avec la Big Pharma BMS (le 5e plus gros deal de 2011) ;
  • AB SCIENCE (FR0010557264) pourrait recevoir sa première approbation dans les douze prochains mois ;
  • GENFIT (FR0004163111) conduit un large essai aux Etats-Unis après la récente autorisation de la FDA, dans le traitement des affections hépatiques (la NASH, qui ne dispose à ce jour d’aucun traitement ciblé et efficace) ;
  • NICOX (FR0000074130) est en passe de réussir son recentrage avec la première autorisation commerciale obtenue auprès de la FDA américaine ayant validé un test diagnostique des conjonctivites aiguës ;
  • La stratégie de CELLECTIS (FR0010425595) est validée par son approche inédite dans les cellules souches (un prix Nobel de médecine a été attribué cette année à des chercheurs qui ont reprogrammé des cellules) ;
  • BIOALLIANCE (FR0010095596) poursuit le développement commercial de son Loramyc ;
  • VIVALIS (FR0004056851) avance dans les lignées cellulaires, avec la signature de partenariats et profite d’une autorisation de mise sur le marché au Japon d’un vaccin vétérinaire prophylactique ;
  • Les medtechs CARMAT (FR0010907956) et STENTYS (FR0010949404) avancent dans leurs programmes de développement.

Nous sommes encore loin de la maturité des biotechs américaines, qui ont connu depuis 2008 un bénéfice agrégé. Mais toutes ces avancées mettent en lumière des succès, qui sont porteurs d’espoir pour pénétrer les marchés de demain.

Aussi, le nombre sans cesse plus important de sociétés qui s’introduisent dans ce domaine (comme NANOBIOTIX, ADOCIA, ou encore EOS IMAGING) nous montre que la source de l’innovation scientifique n’est pas prête de se tarir. Evidemment, en termes d’investissement, vous comprenez qu’il y a donc là de nombreuses opportunités.

Vers un changement de statut boursier

Le meilleur est donc à venir pour les biotechs cotées à Paris.

Certaines approbations ont déjà été annoncées. Le chiffre d’affaires de ces biotechs pourra alors décoller. Cela permet de justifier les très bonnes performances du secteur cette année, dans la droite lignée de ce qu’on a pu observer aux Etats-Unis. Nous vous en avions d’ailleurs parlé dans ces deux articles : le secteur Santé est totalement immunisé contre la crise alors même que les Pharmas font preuve d’un incroyable optimisme pour leur activité au cours des douze prochains mois. D’autant que les perspectives sont positives dans la Santé, tel que nous vous le rapportions récemment au moment où l’agence S&P est passée à “perspective positive” pour le secteur Biotech.

Des newsflow favorables pour plusieurs sociétés, comme pour NEOVACS à très court terme dans le traitement de la maladie de Crohn ou encore pour HYBRIGENICS début 2013 avec des résultats importants attendus dans la LLC, constitueront des soutiens importants.

Mai, ce qui les mènera vers un véritable changement de statut boursier sera sans aucun doute leurs avancées scientifiques (on parle alors de changement de paradigme) pour traiter des maladies. Les investisseurs, de plus en plus nombreux dans ce secteur en France, se focaliseront alors sur la recherche de catalyseurs de hausse favorisant la spéculation autour des dossiers les plus séduisants. [Ndlr : nos chercheurs et analystes américains travaillent justement à détecter ces biotechs qui sont positionnées sur des technologies de rupture et qui amèneront un changement de paradigme. Pour tout savoir sur ces biotechs qui pourraient révolutionner le milieu de la Pharma, lisez ce dossier.]

Les biotechs françaises ont su jusqu’alors nouer des liens importants avec de grands noms de l’industrie Pharma (comme NEOVACS avec NOVARTIS, INNATE avec BMS, GENFIT avec SANOFI…). Tout cela s’inscrit dans une période ou les Big Pharmas perdent de nombreux brevets, et que leur manque d’innovation les pénalise – pour preuve, le fort déclin observé dans leur productivité en R&D qui a été divisée par deux depuis 2000. Autant dire que les biotechs sont l’avenir des Big Pharmas. D’ailleurs, les rachats dans le secteur se multiplient… de quoi récompenser les actionnaires.

sachapouget
sachapouget

Un commentaire pour “Performance des biotechs en ce troisième trimestre 2012”

  1. RT @SCConfidentiel: Performance des biotechs en ce troisième trimestre 2012: http://t.co/FSaGrAFu

Laissez un commentaire