Jamais 2 sans 3 : Pékin a encore trouvé un autre responsable de leur crise Bousière

Rédigé le 7 août 2015 par | Autres indices, Toutes les analyses Imprimer

Puisque le krach des actions chinoises ne saurait être imputée au gonflement d’une bulle orchestrée par les plus hautes autorités de l’Etat Chinois, c’est donc que cette déconvenue accidentelle résulte d’actes de malveillance.

Pékin avait déjà identifié les « vendeurs à découvert », puis des « forces hostiles » intervenant de l’extérieur (ne jamais omettre de désigner un « ennemi étranger »… c’est bon pour l’unité nationale et cela dédouane le gouvernement en place), jamais 2 sans 3, Pékin met la pression sur les traders spécialistes du « HFT » (ou high frequency trading).

Pékin souhaite interroger certains de ces prestidigitateurs ultrarapides… mais au dernières nouvelles, ils seraient nombreux à avoir pris leurs vacances à l’étranger.

Vu la tournure politique du dossier, ils seraient bien inspirés d’y prolonger leur séjour plutôt que d’être désignés à la vindicte populaire et traités comme des criminels et ennemis de la prospérité.

Au fait, n’est-ce pas Pékin qui a encouragé le développement de plateformes de trading ultrarapide – pour s’aligner sur les standards occidentaux – alors que tout le monde sait que l’ultra-vitesse rend les transactions opaques et accroit la volatilité dans les périodes critiques ?

Mots clé :

Philippe Béchade
Philippe Béchade
Rédacteur en Chef de la Bourse au quotidien

 

Philippe Béchade rédige depuis 15 ans des chroniques macro-économiques et boursières ainsi que de nombreux essais financiers.

Intervenant régulier sur BFM Business depuis mai 1995, il est arbitragiste de formation, analyse technique et fut en France l’un des tout premiers traders et formateur sur les marchés à terme. Rédacteur et analyste contrarien pour la Bourse au Quotidien, vous trouverez son fil de news en temps réel sur cette page ou sur Twitter

Laissez un commentaire