Inscrivez-vous gratuitement à La Bourse au quotidien


Patrick Harker, nouveau Président de la Fed de Philadelphie

Rédigé le 12 avril 2016 par | Indices, sociétés et marchés, Toutes les analyses Imprimer

Quand Wall Street hésite, quand la hausse inexorable (il n’y a pas d’alternative) des actifs financiers s’enraye, il y a toujours un membre de la Fed – une bonne âme – pour faire la déclaration qui va bien.

Wall Street se morfond ? Envoyez-lui vite un nouveau chouchou, bien colombe et bien comme il faut !

Cette fois-ci, c’est au tour du « petit nouveau », Patrick Harker, le tout récent Président de la Fed de Philadelphie, de se faire connaître du grand public et reconnaître comme appartenant au clan des colombes. Ce qui devrait vite en faire un chouchou de Wall Street.

Patrick Harker a profité d’un discours à la Chambre de commerce du Grand Philadelphie pour affirmer que sa réflexion l’incite à plaider pour une « approche prudente » en matière de normalisation de la politique monétaire US.

Il insiste sur la nécessité d’attendre que les données sur l’inflation soient plus robustes avant d’entreprendre le déclenchement d’une deuxième hausse de taux.

Or l’indice des prix pourrait demeurer « assez faible, voir négatif » au premier trimestre, et ne se redresser qu’après plusieurs mois.

Voilà qui pourrait nous envoyer au-delà de l’été et signifier que les taux vont bien demeurer inchangés jusqu’après les présidentielles… car il sera difficile pour la Fed d’agir en pleine campagne au début de l’automne.

Mots clé : - -

Philippe Béchade
Philippe Béchade
Rédacteur en Chef de la lettre Pitbull

 

Philippe Béchade rédige depuis 15 ans des chroniques macro-économiques et boursières ainsi que de nombreux essais financiers.

Intervenant régulier sur BFM Business depuis mai 1995, il est arbitragiste de formation, analyse technique et fut en France l’un des tout premiers traders et formateur sur les marchés à terme. Rédacteur et analyste contrarien pour la Bourse au Quotidien, vous trouverez son fil de news en temps réel sur cette page ou sur Twitter 

Laissez un commentaire