Pas un jour sans qu’un faiseur d’opinion fasse 10 min d’antenne pour raconter « la belle histoire »

Rédigé le 26 octobre 2016 par | Indices, sociétés et marchés, Toutes les analyses Imprimer

Il ne passe pas un jour sans qu’un « faiseur » d’opinion fasse 10 minutes d’antenne pour raconter « la belle histoire ».

Vincent Reinhart, un ex-membre du directoire de la Fed (et plus précisément du « Federal Reserve Board’s Division of Monetary Affairs »), aujourd’hui stratège en chef de Mellon Bank (directeur de la gestion d’actifs) affirme que la Fed va rester « accommodante » au cours des trois prochaines années (interview de 10 minutes sur une chaîne économique amércaine).

Autrement dit, « la Fed va relever ses taux moins vite que ne l’exigerait la progression de l’inflation et ne prendra a aucun moment le risque de freiner la croissance ». Les actions demeurent donc le vecteur à privilégier puisque la prime de risque devrait demeurer élevée par rapport aux bons du Trésor.

Mais de quelle croissance parle-t-il ?

Et comment être certain qu’à aucun moment d’ici fin 2019 ne se produira la moindre « dérive des prix » ? On baigne en plein « whishflull thinking »… Mais ces déclarations sont tellement emblématiques de la « belle histoire » que Wall Street aime se raconter !

Mots clé : - - -

Philippe Béchade
Philippe Béchade
Rédacteur en Chef de la Bourse au quotidien

 

Philippe Béchade rédige depuis 15 ans des chroniques macro-économiques et boursières ainsi que de nombreux essais financiers.

Intervenant régulier sur BFM Business depuis mai 1995, il est arbitragiste de formation, analyse technique et fut en France l’un des tout premiers traders et formateur sur les marchés à terme. Rédacteur et analyste contrarien pour la Bourse au Quotidien, vous trouverez son fil de news en temps réel sur cette page ou sur Twitter

Laissez un commentaire