Pas de réaction des marchés au référendum italien

Rédigé le 5 décembre 2016 par | Actions, Autres indices, Big caps, Cac 40, Indices, sociétés et marchés Imprimer

En ce lundi, la géopolitique est au cœur des attentions des opérateurs.

D’un côté, nous avons la défaite de l’extrême droite en Autriche ; de l’autre surtout, la large victoire du non au référendum italien ; le premier ministre Matteo Renzi est donc poussé à la démission.

Les marchés sont plutôt euphoriques à ce résultat du vote, et l’EURUSD flanche à peine, comme Gilles va vous l’expliquer aujourd’hui. A la mi-séance, on a un peu la séance « post-Trump » du 9 novembre : alors que les futures étaient en baisse avant 8h, l’ouverture des cash s’est ensuite réalisée de manière relativement hésitante (le CAC 40 évoluait alors autour des 4 500 points), avant de s’arracher à la hausse pour venir toucher les 4 600 points.

CAC 40

Restent à voir les conséquences sur le secteur bancaire… italien d’abord avec la nécessaire recapitalisation de la Banque Montei De Paschi, et l’impact sur le reste du système bancaire européen.

Jeudi, il faudra donc suivre la réunion de la BCE avec les commentaires de Mario Draghi pour savoir ce qu’il a prévu en cas de stress supplémentaire.

Aujourd’hui, au niveau de la macroéconomie, l’indice chinois PMI Markit des services est sorti supérieur aux attentes en novembre (à 53,1, après 52,4 en octobre), au plus haut depuis juillet 2015.

En Europe, l’indice PMI Composite en zone euro est lui aussi ressorti en légère progression le mois dernier, à 53,9, après 53,3 en octobre.

Aux Etats-Unis enfin, après les bons chiffres de l’emploi de novembre parus en fin de semaine dernière (le taux de chômage est tombé à 4,6%, contre 4,9% attendu), on suivra cet après-midi l’indice ISM des services de novembre.

Au niveau corporate :

Mots clé : - - - - - -

Mathieu Lebrun
Mathieu Lebrun
Rédacteur en Chef d'Agora Trading

Mathieu Lebrun est analyste financier. Il commence sa carrière chez Fortis Banque pour intégrer la table de négociations sur devises au sein de la salle des marchés du groupe Natexis Banques Populaires. En 2004, il intègre un cabinet de conseil sur produits dérivés en tant qu’analyste technique et obtient son diplôme d’Analyste Technique délivré par la STA (Society of Technical Analysis).

Depuis près de 10 ans, il s’est forgé une solide expérience sur les marchés financiers. En juin 2013, il décide de créer un service de trading simple et efficace : Agora Trading. Pour ses abonnés, il combine à merveille sa lecture des différentes classes d’actifs et leur corrélation pour en tirer le meilleur. Vous pouvez ainsi vous positionner en toute simplicité, en exploitant des outils de trading ultra-efficaces, les certificats Turbos.

En savoir plus sur Agora Trading.

Laissez un commentaire