Paris lance sa première crypto, Olympico, pour financer les JO de 2024 !

Rédigé le 1 avril 2018 par | A la une, Bitcoin & cryptomonnaies, Taux & Devises, Toutes les analyses Imprimer

Pour faire face financièrement aux Jeux olympiques de 2024 – mais aussi pour les célébrer – la mairie de Paris annonce le lancement de sa première « crypto », qui sera baptisée « Olympico ».

Olympico

Le white paper, transmis in extremis à la presse le 31 mars à minuit par la commission budgétaire interdépartementale du Grand Paris, nous informe que l’ICO (levée de fonds) historique sera d’un montant – éminemment symbolique – de 2024 millions d’euros (soit 2,024 Mds€).

Très classiquement, cette ICO s’effectuera sous forme de tokens (jetons négociables, d’une valeur initiale de 2,024 € sur la blockchain spécialement dédiée à l’Olympico, via le protocole Ethereum reconnu par les 10 plus grandes plateformes de trading au monde). Ces jetons seront échangeables – en fonction de leur valeur au 1er avril 2024 – en billets d’accès aux principales finales sportives, des tribunes nord à la tribune VIP, et même à la tribune présidentielle pour les détenteurs classés « Ether-platinium ».

Quelle que soit leur valeur, les Olympicos donnent dès leur souscription à leur détenteur le droit de circuler en vélo librement du 1er au 8e arrondissement, grâce à l’application disruptive pour smartphones inspirée du protocole « SHA256 » qui déverrouille sans limite de temps tous les cycles de couleur verte du parc géré par la mairie de Paris.

Si l’Olympico rencontre le succès qu’il mérite, la mairie de Paris envisage de lancer des « cryptos » encore plus disruptives telles que le « Anidingo » : les tokens émis (montant à définir) se valorisant à mesure que le nombre de véhicules présents dans Paris diminuera du fait de nouvelles restrictions mises en place par la mairie pour transformer la circulation en cauchemar pour les usagers de l’Ile-de-France.

P.S. poisson d’avril !

Mots clé : - - -

Philippe Béchade
Philippe Béchade
Rédacteur en Chef de la Bourse au quotidien

 

Philippe Béchade rédige depuis 15 ans des chroniques macro-économiques et boursières ainsi que de nombreux essais financiers.

Intervenant régulier sur BFM Business depuis mai 1995, il est arbitragiste de formation, analyse technique et fut en France l’un des tout premiers traders et formateur sur les marchés à terme. Rédacteur et analyste contrarien pour la Bourse au Quotidien, vous trouverez son fil de news en temps réel sur cette page ou sur Twitter

2 commentaires pour “Paris lance sa première crypto, Olympico, pour financer les JO de 2024 !”

  1. Bravo Philippe, c’est très bon ! . ;-D

    Mais après tout … est-ce vraiment un poisson d’avril … qui sait, au point où on en est…

    Entre le concept de monnaies fiduciaires et scripturales, la création monétaire basée sur le crédit et sur des événements futurs… et des B.C. qui injectent des milliards sans véritablement constater de crise de liquidités, il ne nous manquait plus que la virtuelle … la monnaie-qui-existe-mais-qui-existe-pas-vraiment-mais-que-cest-bien-quand-même.
    J’attends avec impatience les CDO et CDS en monnaies virtuelles … ça va être fun !…

    Nos politiques se retiendraient si on leur disait qu’ils avaient la main la dessus ?

    Tant qu’on y est, en tant que maire, pourquoi ne pas annoncer un Ikea et la création de 4000 emplois dans la banlieue de Beauvais, au beau milieu de l’Oise, un des départements les plus pauvres de France ? avant de conclure en disant « c’est une erreur de communication »..

    En tout cas, merci pour vos chroniques, c’est toujours un plaisir.

  2. béchade, le type qui comprend rien à la cryptomonnaie, qui fait un poisson d’avril sur la cryptomonnaie…

Laissez un commentaire