Panique à bord sur les taux, le Forex et les actions

Rédigé le 29 avril 2015 par | Autres indices, Toutes les analyses Imprimer

Les mauvais chiffres font d’ordinaire grimper les marchés obligataires, les très mauvais les euphorisent… mais pas ce mercredi où la (très mauvaise) nouvelle d’une croissance américaine se désintégrant de +2,2% à seulement +0,2% semblent bel bien assommer l’ensemble des gérants.

Les marchés obligataires connaissent ce mercredi 29 avril leurs pire séance de l’année 2015 avec une brusque tension de 10 Pts de base des Bunds à 0,27%, soit une hausse de rendement de +65%.

Sur les Bunds à 9 ans, c’est carrément du +100% à 0,218% contre 0,107% la veille : la débâcle obligataire n’avait pas atTendu le PIB américain car elle s’était enclenchée avec l’annonce d’une inflation allemande calculée par Destatis qui serait remontée à +0,3% en avril contre +0,2% anticipé.

Les marchés obligataires effacent en une séance 6 semaines de hausse, les taux remontent à leurs niveaux de la 1ère décade de mars : la tension des taux et le franchissement des 1,11$ par l’Euro contaminent le compartiment action (-2,5% pour l’Euro-Stoxx50, -2,9% pour le DAX à Francfort).

Bill Gross aurait-il eu raison d’évoquer il y a 10 jours le « short du siècle » sur la dette germanique ?

Mots clé : - -

Philippe Béchade
Philippe Béchade
Rédacteur en Chef de la Bourse au quotidien

 

Philippe Béchade rédige depuis 15 ans des chroniques macro-économiques et boursières ainsi que de nombreux essais financiers.

Intervenant régulier sur BFM Business depuis mai 1995, il est arbitragiste de formation, analyse technique et fut en France l’un des tout premiers traders et formateur sur les marchés à terme. Rédacteur et analyste contrarien pour la Bourse au Quotidien, vous trouverez son fil de news en temps réel sur cette page ou sur Twitter

Laissez un commentaire