Panique à bord sur les actifs transalpins, ou simple Commedia dell’arte à Milan ?

Rédigé le 16 mai 2018 par | Trading, Bourse Imprimer

Façade du Palazzo Mezzanotte, qui héberge la Bourse de Milan

Crédit : Marco Assini

De nombreux commentateurs s’ingénient à justifier la hausse du dollar (au-delà de 1,18€) à travers le seul prisme des « bons chiffres » américains.

Il ne faudrait cependant pas négliger l’autre « market mover » qui anime le Forex, à savoir le gros coup de stress dont la monnaie unique a été victime ce matin sur le marché obligataire italien.

Moratoire sur la dette italienne ?

Les BTP s’enhardissent en effet de 18 points de base à 2,135%, soit l’une des pires débâcles intraday depuis le printemps 2016, alors que le programme du gouvernement de la coalition 5 étoiles-La Ligue semble contenir des volets anti-européens et anti-austérité, voire un projet de moratoire sur une large portion de la dette italienne.

Le démenti opposé par des porte-paroles de La Ligue semble rester lettre morte, les détenteurs de BTP étant passés en mode « risk-off ».

Ambiance rigoureusement identique à la bourse de Milan, où le Footsie MIB dévisse de 1,8%.

La hausse du dollar fait de nouveau la différence… avant que ne paraissent les chiffres américains

Philippe Béchade
Philippe Béchade
Rédacteur en Chef de la Bourse au quotidien

 

Philippe Béchade rédige depuis 15 ans des chroniques macro-économiques et boursières ainsi que de nombreux essais financiers.

Intervenant régulier sur BFM Business depuis mai 1995, il est arbitragiste de formation, analyse technique et fut en France l’un des tout premiers traders et formateur sur les marchés à terme. Rédacteur et analyste contrarien pour la Bourse au Quotidien, vous trouverez son fil de news en temps réel sur cette page ou sur Twitter

Mots clé : - -

Laissez un commentaire