Ouverture de Wall Street en portes de saloon mais la tournée au bar est offerte par la Fed

Rédigé le 7 février 2018 par | A la une, Fed, Taux & Devises Imprimer

Ouverture de Wall Street en portes de saloon mais la tournée au bar est offerte par la FedLa Fed reste à la manœuvre (open bar en termes de liquidités pour les opérateurs chargés de sauver Wall Street). Mais c’est toujours la guerre des algos. En effet, le Dow Jones a déjà fait plusieurs embardées de +100 ou -100 points en l’espace de 20 minutes (après une perte de -200 points en préouverture).

C’est une machine à broyer le spéculateur individuel. Impossible de suivre, de se couvrir, tout va trop vite.

Choisir un sens et s’y tenir

Il faut choisir un sens et s’y tenir. L’écrasement de la volatilité (-20% vers 24 contre 50 la veille à la même heure) – même si nous savons qu’il est totalement artificiel – plaide pour une poursuite du rebond du Dow Jones jusque vers 25 200. Il reste 0,4% de potentiel, c’est trop modeste, sauf à opérer sans aucun frais. D’autant plus qu’un calme relatif règne sur le front des taux, avec un 10 ans stabilisé autour de 2,80%.

Les marchés sont comme la météo actuelle : aucune visibilité

Bien sûr, ce n’est pas un niveau de taux favorable. Mais au moins, cela ne viendra pas provoquer de nouveaux dégagements sur les actions… au cours des prochaines heures. Car il n’y a aucune visibilité au-delà de 24 heures !

Mots clé : - - - -

Philippe Béchade
Philippe Béchade
Rédacteur en Chef de la Bourse au quotidien

 

Philippe Béchade rédige depuis 15 ans des chroniques macro-économiques et boursières ainsi que de nombreux essais financiers.

Intervenant régulier sur BFM Business depuis mai 1995, il est arbitragiste de formation, analyse technique et fut en France l’un des tout premiers traders et formateur sur les marchés à terme. Rédacteur et analyste contrarien pour la Bourse au Quotidien, vous trouverez son fil de news en temps réel sur cette page ou sur Twitter

Laissez un commentaire