Les ours continuent de grogner malgré des chiffres américains « Goldilocks » !

Rédigé le 26 octobre 2018 par | Statistiques et données macro Imprimer

ours rugissantSi les marchés (en pleine débâcle) pouvaient bénéficier d’un petit coup de pouce salvateur et retrouver leurs esprits (et pourquoi pas se remettre à voir le verre à moitié plein), une occasion leur en a été fournie à 14h30 par la publication de la première estimation des chiffres de la croissance américaine pour le troisième trimestre.

Elle s’avère plus robuste que prévu, puisque le PIB américain a progressé de 3,5% contre une anticipation de 3,3%.

Le scénario Goldilocks contredit les tensions sur les marchés financiers

Le Département du Commerce publie également un indice de prix PCE en hausse de seulement 1,6% au troisième trimestre, après une hausse de 2% au deuxième.

Mais c’est le scénario « Goldilocks » ! De la croissance qui perdure, une inflation qui se modère symétriquement… mais les marchés n’en tirent aucun réconfort. Wall Street efface même en quelques secondes l’essentiel de ses gains de la veille.

Dans ces conditions, il ne faut pas attendre de prodiges même si le baromètre de la confiance des ménages américains de l’Université du Michigan démontre que les particuliers ont plus de sang froid que Wall Street.

Lourde rechute dans le sillage de Wall Street et du fiasco italien

Philippe Béchade
Philippe Béchade
Rédacteur en Chef de la Bourse au quotidien

 

Philippe Béchade rédige depuis 15 ans des chroniques macro-économiques et boursières ainsi que de nombreux essais financiers.

Intervenant régulier sur BFM Business depuis mai 1995, il est arbitragiste de formation, analyse technique et fut en France l’un des tout premiers traders et formateur sur les marchés à terme. Rédacteur et analyste contrarien pour la Bourse au Quotidien, vous trouverez son fil de news en temps réel sur cette page ou sur Twitter

Mots clé : - -

Laissez un commentaire