Oubliez (presque) l’inflation, on a un autre souci : l’euro chute sous les 1,1350/$ !

Rédigé le 31 octobre 2018 par | EUR/USD, Taux & Devises Imprimer

Opération « coup de balai » sur les angoisses inflationnistes : les prix à la consommation ne se transforment pas en citrouille, ni en France (stabilité à +2,2% en octobre 2018 selon l’INSEE), ni en Europe, où ils s’inscrivent également à +2,2% (contre +2,1% en septembre selon Eurostat).

Mais le plus intéressant, c’est que hors énergie (+10,6% sur un an) et alimentation (+2,2%), l’inflation « core » reste limitée à 1,3% sur 12 mois.

Clairement, cela n’a rien d’un film d’horreur, le scénario ne justifierait aucune attitude agressive de la BCE… si seulement ses taux directeurs étaient à 1,5%.

L’euro-dollar repart à la baisse

Mais ils sont toujours à zéro, et pour encore 9 à 10 mois : il ne faut peut-être pas chercher plus loin pourquoi l’euro pulvérise son plancher annuel des 1,1330/1,1350$ a filé aujourd’hui vers 1,1311, avant de remonter à 1,1327.

Graphique EURUSD

Cliquez sur le graphique pour l’afficher en grand

Car c’est bien là le « fait marquant » de ce 31 octobre : l’euro qui entame peut-être une chute moyen terme en direction des 1,1050/$.

Et si le dollar grimpe symétriquement parce qu’il sert de « refuge », alors Halloween n’est certainement pas terminé sur les marchés financiers !

France, Italie… Et si la baisse des marchés ne reflétait que la dégradation des fondamentaux ?

Philippe Béchade
Philippe Béchade
Rédacteur en Chef de la Bourse au quotidien

 

Philippe Béchade rédige depuis 15 ans des chroniques macro-économiques et boursières ainsi que de nombreux essais financiers.

Intervenant régulier sur BFM Business depuis mai 1995, il est arbitragiste de formation, analyse technique et fut en France l’un des tout premiers traders et formateur sur les marchés à terme. Rédacteur et analyste contrarien pour la Bourse au Quotidien, vous trouverez son fil de news en temps réel sur cette page ou sur Twitter

Mots clé : - - -

Un commentaire pour “Oubliez (presque) l’inflation, on a un autre souci : l’euro chute sous les 1,1350/$ !”

  1. On a pourtant bien expliqué dans un article il y a quelques mois que la baisse de l’Euro fait monter les indices européens. Ou alors parliez-vous des indices US seulement.

Laissez un commentaire