Orpea poursuit sa conquête du marché européen

Rédigé le 19 mai 2015 par | Big caps, Toutes les analyses Imprimer

Orpea (FR0000184798-ORP), leader européen de la prise en charge  des personnes âgées ou hospitalisées et devenues dépendantes, continue ses emplettes. Déjà en janvier dernier, il jetait son dévolu sur l’autrichien SeneCura, lui aussi leader sur son marché avec ses 55 établissements, soit 4236 lits. Le rachat à l’époque fut qualifié d’opération stratégique à fort potentiel de développement par les investisseurs, probablement conscients que la croissance d’Orpea passait à présent par l’Europe au sens large.

En ce mois de mai, l’entreprise spécialiste de maisons de retraite et des cliniques de soins continue de tisser son maillage en Europe avec l’acquisition annoncée de Celenus Kliniken, le troisième acteur allemand de la prise en charge de la dépendance en psychiatrie. Bien sûr, le poids de la société reste modeste. Avec un chiffre d’affaires de l’ordre de 100 M€ et environ 2000 lits, la société ne représente pas grand-chose comparativement aux 2,3 Mds€ de CA annuel engrangés par Orpea…

Mais alors pourquoi Orpea a choisi de s’offrir Celenus Kliniken ?

Pour comprendre le potentiel de cette opération, il faut prendre en compte le lieu d’implantation de Celenus Kliniken. Elle est localisée dans des régions allemandes à fort pouvoir d’achat que sont la Saxe ou le Bade-Wurtemberg. L’Allemagne étant un pays qui a une démographie qui vieillit… la stratégie semble on ne peut plus logique. Ainsi, Orpea se renforce donc outre-Rhin, quasiment un an jour pour jour après l’acquisition du groupe Silver Care, un réseau de maisons de retraite pour personnes âgées et dépendantes, pesant environ 200 M€ de chiffre d’affaires, et situé lui aussi dans ces  régions à fort potentiel allemandes.

Pour en revenir à Celenus Kliniken, il faut savoir que cette opération – dont le montant n’a pas encore été communiqué – sera relutive dès cette année. Néanmoins, ne vous attendez pas à ce que cette opération seule gonfle significativement le bénéfice par action : la dimension de l’opération reste réduite… et la société ne sera consolidée qu’en juillet prochain. Autrement dit, le bilan 2015 du groupe ne bénéficiera que de 50 M€ de chiffre d’affaires additionnel.

Cependant les investisseurs ne se posent pas autant de questions… Dès l’annonce de cette acquisition, ils se sont précipités sur Orpea, propulsant la valeur à son plus-haut historique.

Le titre n’est pourtant pas donné aux cours actuels avec un PER de 22 ou une Ve/roc de 17… Ce n’est pas donné, vous en conviendrez mais comme je le dis souvent, la qualité se paye en Bourse, quitte à provoquer quelques excès…

Mots clé : - -

Eric Lewin
Eric Lewin
Rédacteur en Chef de La lettre PEA et Mes valeurs de Croissance

Journaliste pour BFM Business et dans d’autres médias… conseiller pour un fonds Small Caps chez CFD Asset Management… responsable de la salle de marché chez EuroLand Finance… consultant pour dirigeants d’entreprise…

Le parcours professionnel d’Eric Lewin est tout simplement remarquable – et représente un atout considérable pour vos investissements : un carnet d’adresses rempli, l’expérience de la réalité des publications de résultats, de la manière dont les « insiders » et les institutionnels fonctionnent…

Cette expérience multi-facettes lui permet de lire entre les lignes des marchés – et de révéler aux lecteurs de La lettre PEA des conseils de tout premier ordre pour se constituer un PEA alliant solidité… et économies d’impôts !

En savoir plus sur La Lettre PEA et Mes Valeurs de Croissance.

Laissez un commentaire