Ordres de bourse : les trois bases à retenir

Rédigé le 5 juin 2018 par | Apprendre la Bourse Imprimer

top des hausses et des baissesLorsque j’ai voulu lancer mon service de trading SMS Cash Alert (vous devez en avoir entendu parler : le principe est que j’envoie mes conseils de trading par SMS tous les jours, à 10h) je voulais que les choses soient le plus simple possible pour celui qui suivra mes conseils : un SMS et ensuite, hop, trois clics et il passe son ordre de Bourse. Ensuite, il n’y a qu’à attendre que le gain tombe ou que le stop soit déclenché (voir la vidéo ici pour voir comment vous pouvez gagner 800€ en une séance).

Donc à 10h, une fois que vous avez reçu mon SMS, vous vous connectez chez votre courtier et vous n’avez plus ensuite qu’à suivre mon conseil et passer votre ordre de Bourse.

Le processus ne doit pas prendre plus de trois minutes… Mais il s’avère que certains nouveaux investisseurs, qui suivent mes conseils, se trouvent un peu embarrassés sur leur plateforme de passage d’ordre.

Alors voilà, il m’a semblé important de faire en sorte que vous ne soyiez pas bloqué par ce petit aspect technique du trading, parce que, vous allez voir… c’est ultra simple ! et ça serait dommage de passer à côté d’opportunités pour cette appréhension de débutant. Faisons simple : focalisons-nous sur les trois principaux types d’ordres qui représente 99% des ordres passés sur les marchés (le 1% restant étant des « variantes » qu’en toute franchise je n’utilise pratiquement jamais).

Je vais ici prendre en exemple mon PEA avec le cas simple d’un achat sur Total (FR0000120271-FP). Je reviendrai dans un prochain article sur le principe du SRD (pour le cas où vous ayez besoin de procéder à une vente à découvert).

Les trois principaux types d’ordre sont :

Avant toute chose, dans la fenêtre principale de votre courtier, vous allez rechercher la valeur voulue, en l’occurrence Total, en y renseignant soit le code ISIN, soit le code Mnémonique (ici FP), ou même en tapant simplement le nom de l’action.

Cela étant fait, vous arrivez sur une page de ce type :

Avant toute chose, dans la fenêtre principale de votre courtier, vous allez rechercher la valeur voulue, en l’occurrence Total, en y renseignant soit le code ISIN, soit le code Mnémonique (ici FP), ou même en tapant simplement le nom de l’action. Pour agrandir l’image, cliquez dessus

Cliquez alors sur le bouton « achat » (visible en rectangle noir dans la capture d’écran). Une nouvelle page s’ouvre : celle du passage d’ordres.

Cliquez alors sur le bouton « achat » (visible en rectangle noir dans la capture d’écran). Une nouvelle page s’ouvre : celle du passage d’ordres. Pour agrandir l’image, cliquez dessus

Ce n’est pas le plus important, mais sachez que l’une des caractéristiques des ordres réside dans leur durée de validité. Comme vous pouvez le constater dans le menu déroulant (cf. encadré noir ci-dessus), vous disposez de trois options :

La validité « jour ». C’est-à-dire que votre ordre est valide uniquement lors de la séance. En d’autres termes, une fois la clôture, votre ordre deviendra caduque. « A révocation » signifie que l’ordre est valide jusqu’à la fin du mois civil pour les opérations au comptant ou jusqu’au jour de liquidation pour les ordres au SRD (service à règlement différé).

– La ligne « Autre » signifie que vous pouvez paramétrer vous-même une date souhaitée.

J’en viens maintenant aux différents types d’ordres, visibles dans la partie en rectangle noir ci-dessous.

La ligne « Autre » signifie que vous pouvez paramétrer vous-même une date souhaitée.  J’en viens maintenant aux différents types d’ordres Pour agrandir l’image, cliquez dessus

Comme je vous le disais plus haut, il y a trois types d’ordres principaux chez la majorité des brokers :

– Limite/Meilleure limite ; – seuil de déclenchement / plage de déclenchement ; – au marché.

Les ordres Limite/meilleure limite correspond au prix au-delà duquel vous ne souhaitez plus acheter Total. Pour agrandir le graphique, cliquez dessus

L’avantage de ce premier type d’ordre est que vous maîtrisez parfaitement votre niveau d’entrée, qui est fixé par avance. Le revers de la médaille est que vous n’êtes pas certain que le cours reflue suffisamment (dans notre cas que Total retombe de 52,64 à 52€) pour venir exécuter votre ordre.

Les ordres à seuil/plage de déclenchement. Ce sont aussi des ordres dits « stop ». Instinctivement, on parle souvent de « vente stop  GRAPH TOTAL Pour agrandir l’image, cliquez dessus

Il existe cependant une variante : l’ordre d’achat stop, ou ASD. L’idée est alors d’acheter si et seulement si le titre dépasse un certain prix (car c’est la condition, par exemple, pour que les voyants techniques soient passés au vert). Par exemple, vous voulez acheter TOTAL à condition qu’il dépasse les 53€. Dans le cas de cette stratégie, vous programmez un ordre d’achat à seuil de déclenchement (« achat stop ») à 53€. Ce cas de figure est illustré ci-dessous, avec un achat stop sur Total, à partir de ou au-delà de 53€.

graph total journalier Pour agrandir le graphique, cliquez dessus

L’avantage des ordres ASD est que vous rentrez en position dans le sens du marché, quand celui-ci pousse à la hausse ou franchit une résistance que vous avez ciblée au préalable. L’inconvénient est que vous rentrez à un cours plus élevé que le cours spot, ce qui réduit un peu la performance !

Dans le cas d’une big cap comme Total, et dans un marché calme, cela n’a rien de dramatique car sur les blue chips, les variations sont infimes en quelques secondes. Attention toutefois quand vous traitez sur des small caps et autres penny stocks. La liquidité de ces dernières étant plus réduite, prenez alors bien le temps de consulter le carnet d’ordres (je reviendrai sur cet aspect dans un prochain article) pour être certain de pas rentrer n’importe comment si les choses s’accélèrent. Je recommande, dans le cas de small caps, de passer des ordres limites.

Après il ne vous reste plus qu’à renseigner quelques « paramètres » (comme les quantités traitées, en fonction évidemment de vos disponibilités) et le tour est joué.

Voilà. Il n’y a globalement rien de plus à savoir pour prendre position sur les marchés et suivre mes conseils (ou ceux de mes collègues !). Je ne vais pas dire que c’est « bête comme chou », mais presque !

Pour le reste, la question beaucoup plus technique et cruciale est celle de « oui, mais quel titre acheter ». Et ça… je m’en occupe…. Et c’est tout l’intérêt de mes conseils par SMS !

Euro-dollar : trois raisons pour un rebond

Mots clé :

Mathieu Lebrun
Mathieu Lebrun
Rédacteur en Chef d'Agora Trading

Mathieu Lebrun est analyste financier. Il commence sa carrière chez Fortis Banque pour intégrer la table de négociations sur devises au sein de la salle des marchés du groupe Natexis Banques Populaires. En 2004, il intègre un cabinet de conseil sur produits dérivés en tant qu’analyste technique et obtient son diplôme d’Analyste Technique délivré par la STA (Society of Technical Analysis).

Depuis près de 10 ans, il s’est forgé une solide expérience sur les marchés financiers. En juin 2013, il décide de créer un service de trading simple et efficace : Agora Trading. Pour ses abonnés, il combine à merveille sa lecture des différentes classes d’actifs et leur corrélation pour en tirer le meilleur. Vous pouvez ainsi vous positionner en toute simplicité, en exploitant des outils de trading ultra-efficaces, les certificats Turbos.

En savoir plus sur Agora Trading.

2 commentaires pour “Ordres de bourse : les trois bases à retenir”

  1. Bonjour pour mon cas sur la plateforme eToro tous ces conseils ne sont pas applicables et du coup je rentre quand je reçois le sms et dans l’heure qui suit la plupart du temps j’ai perdu .
    Pouvez vous me conseiller une plateforme ou je peux programmer le prix de rentrée sur un ordre .
    Cdlt

  2. Bonjour
    des brokers tout à fait classiques comme boursorama, fortuneo, bourse direct vous permettront de suivre les conseils de mahtieu
    cdt,

Laissez un commentaire