Des minières en or

Rédigé le 15 septembre 2010 par | Apprendre la Bourse Imprimer

Non loin du record absolu de 1 265,30$, le métal jaune revient progressivement sur ses sommets. Ce mardi, en début de séance, l’once s’échangeait à quelque 1 254,78$, soit une progression de 0,77%.

La semaine dernière, dans L’Edito Matières Premières & Devises, Isabelle Mouilleseaux nous apprenait ceci :

« L’or monte
Il y a quelques jours, il revenait à son niveau record de juin dernier, à 1 262$. Et nous avons frisé les 1 000 euros l’once.

L’argent suit
Mardi, il a pulvérisé le puissant seuil psychologique des 20$ l’once, avant de revenir s’installer juste en dessous.

Les minières aurifères s’envolent
Logique. Elles sont positivement corrélées à l’once, effet de levier en plus.

A chaque fois que l’once prend quelques dollars, la valeur de leurs réserves d’or dans les sous-sols gonfle. Etant donné ‘l’effet volume’ qu’induisent ces réserves, nous ne parlons plus ici de quelques dollars. L’envolée de la capitalisation des minières aurifères se chiffre en centaines de millions de dollars. »

Les minières aurifères s’envolent. L’information est intéressante. Certes. Mais finalement vous parle-t-elle vraiment ? Tout dépend en effet de ce que l’on met derrière le verbe « s’envoler ».

Pour se rendre compte de l’ampleur du phénomène, le mieux est peut-être de l’associer à des chiffres.

Je me suis donc rendue du côté du portefeuille de L’investisseur Or et Matières. Quoi de plus parlant que les chiffres d’un support spécialisé sur les métaux, l’or et les minières ?

Graphique AUD/USD

Comme vous pouvez le constater, Red Back Mining affiche actuellement une performance de +263,64% ! Débouclée il y a quelques jours, la position a permis aux abonnés de L’investisseur Or et Matières de dégager une rondelette plus-value de +252,85%.

Et ce n’est pas tout. Il y a encore en portefeuille, trois minières dont les prometteuses plus-values latentes — verrouillées par des stops loss — affichent déjà +93,95% (minière or et uranium), +83,44% (minière or) et +33,61%.

Nous vous le répéterons jamais assez, les minières sont de plus en plus décorrélées des marchés actions et nous attendons un très bel automne pour elles, et particulièrement pour l’or.

C’est ce que nous explique Cécile Chevré dans La Quotidienne de MoneyWeek :

« L’automne va donner des couleurs à l’or…
Pourquoi ? Premièrement parce que les achats d’or reprennent, en particulier en Inde alors que nous entrons dans la saison des mariages et donc des achats massifs de bijoux.

Deuxièmement, éternelle mais réaliste rengaine, parce que rares sont ceux qui croient encore à la reprise en V. Et encore plus rares sont ceux qui savent ce que nous réservent les marchés. Inflation, déflation, crise obligataire, chute du dollar, montée de la peur… à chaque fois, le remède est le même : l’or !« 

Eh oui comme le dit le très à propos proverbe lituanien « l’or brille même dans la boue« …

_____________________

Vous vous demandez comment sélectionner les minières ? Isabelle Mouilleseaux vous dévoile les outils indispensables nécessaires à toute sélection.

Toujours sur le même thème, Cécile Chevré vous invite à découvrir l’investissement numéro un de cet automne.

Et pour finir Bill Bonner vous explique pourquoi « l’or est un pari impossible à perdre« .

Mots clé : - - -

Laissez un commentaire