Or : un rebond technique en vue ?

Rédigé le 18 novembre 2015 par | Matières Premières, Toutes les analyses Imprimer

 

Deux raisons à la récente baisse de l’or

Cela ne vous aura probablement pas échappé : depuis un mois, les cours de l’or ont subi d’importants dégagements. Encore autour des 1 175 $ à la mi-octobre, le métal jaune a fortement reflué ces dernières semaines pour retomber sous les 1 075 $, soit une baisse de 8,5%. Principalement deux facteurs, liés tous les deux l’un à l’autre, permettent d’expliquer cette chute conséquente :

– la poursuite de la remontée du dollar

– la remontée des rendements obligataires US.

Sur ce dernier point, je vais reprendre une de mes citations déjà utilisée en début d’année pour mieux vous faire comprendre la chose : « La conséquence est un moindre intérêt du métal précieux étant donné sa forte corrélation avec l’évolution du TNote américain depuis dix ans. En effet, comme le souligne à juste titre certains statisticiens de renom, comme Claude Erb, le coefficient de corrélation entre l’évolution des cours de l’or et les taux d’intérêts depuis le début des années 2000 est très fort. Selon ses chiffres, il avoisine les 0,80. C’est statistiquement très fort (les bornes étant entre 0 et 1). La logique liée aux anticipations d’inflation est celle-ci : quand les taux d’intérêt baissent, l’or monte. Cela a été le cas depuis une dizaine d’années. Inversement donc, quand on assiste une remontée des taux, l’or a statistiquement tendance à baisser ».

Dans le cas qui nous occupe, le contrat TNote américain (obligations à 10 ans) ayant fortement rechuté (ce qui revient à une remontée des rendements) suite à la révision à la hausse des premiers relèvements de taux de la Fed en décembre, la baisse de l’Or prend donc tout son sens.

Cela étant dit passons à nos graphiques. Voilà où en est l’or, en base journalière.

le cours de l'or au 18 novembre

Le premier constat sur le cours de la valeur est qu’une tendance baissière de moyen terme est toujours active. On la remarque bien grâce à la présence d’un large canal descendant (cf. les flèches vertes et rouges sur le graphique ci-dessus) en place depuis 2013.

Une baisse trop brutale pour ne pas être compensée

Or à ce stade, c’est justement l’approche de la borne basse de ce canal descendant qui commence à m’intéresser. Car en effet, après une baisse rectiligne quasi-historique depuis deux semaines (l’argent métal ayant enregistré jusqu’à mardi soir, quelque 14 séances de baisses d’affilée ), je commence à trouver cette dépréciation un peu excessive sur le court terme.

le cours de l'argent au 18 novembre

Raison pour laquelle je surveille donc, sur l’or, l’approche du bas de canal descendant de moyen terme, dans la zone des 1 050/1 070 $ globalement (région visible en cercle rosé sur le graphique).

Car même si la tendance de fond reste négative, si une reprise contestataire à la hausse de plus court terme survenait, elle pourrait, à mon avis, aller à assez vite, notamment grâce à des rachats de postions short. Et pourquoi pas même anticiper un retour des cours vers les 1 110/1 125 $ ?

C’est en tout cas l’une des choses que je guette pour mes abonnés…

Mots clé : -

Mathieu Lebrun
Mathieu Lebrun
Rédacteur en Chef d'Agora Trading

Mathieu Lebrun est analyste financier. Il commence sa carrière chez Fortis Banque pour intégrer la table de négociations sur devises au sein de la salle des marchés du groupe Natexis Banques Populaires. En 2004, il intègre un cabinet de conseil sur produits dérivés en tant qu’analyste technique et obtient son diplôme d’Analyste Technique délivré par la STA (Society of Technical Analysis).

Depuis près de 10 ans, il s’est forgé une solide expérience sur les marchés financiers. En juin 2013, il décide de créer un service de trading simple et efficace : Agora Trading. Pour ses abonnés, il combine à merveille sa lecture des différentes classes d’actifs et leur corrélation pour en tirer le meilleur. Vous pouvez ainsi vous positionner en toute simplicité, en exploitant des outils de trading ultra-efficaces, les certificats Turbos.

En savoir plus sur Agora Trading.

Laissez un commentaire