Options : dans, à ou hors la monnaie ? (Cours Options #4)

Rédigé le 12 mars 2015 par | Apprendre la Bourse, Matières Premières, Toutes les analyses Imprimer

Cher investisseur,

Poursuivons aujourd’hui le BA.ba de ce qu’il faut savoir sur les options avant d’entrer dans le vif de la stratégie. Nous avons déjà vu que l’usage des options datait de l’Antiquité et était très fréquent auprès des agriculteurs, ou dans le secteur énergétique.

Et puis j’ai commencé à vous expliquer quelques notions fondamentales qui vont vous servir pour développer des stratégies boursières. Dans mon dernier article, nous avons vu la différence entre un call et un put, nous avons vu comment comprendre la nomenclature d’une option, les notions de valeur temps et de valeur intrinsèque, et le calcul de la prime.

Rappelez-vous, nous en sommes restés sur l’explication de cette formule :

Prime d’une option = Valeur intrinsèque + Valeur temps

Nous devions revenir sur ce qu’est la valeur temps. Allons-y.

La valeur temps : l’incertitude d’évolution du sous-jacent

Mathématiquement, vous aurez vite déduit que la valeur temps d’une option est la différence entre le prix de l’option et sa valeur intrinsèque.

Valeur temps = Prix d’une option – Valeur intrinsèque

Soit. Ce qui est plus important, c’est de comprendre qu’elle peut être vue comme la probabilité que, d’ici l’échéance, l’évolution du prix du sous-jacent entraîne un accroissement de la valeur intrinsèque.

Je vais faire un parallèle avec le prix d’une prime d’assurance voiture. Plus votre contrat d’assurance porte sur une durée longue, plus votre risque d’accident est élevé (c’est statistique, quelle que soit la manière dont vous conduisez), donc plus la prime du contrat sera chère.

Ici plus l’échéance est éloignée, et plus le prix du sous-jacent est susceptible de changement (pour diverses raisons ou « accidents », comme la publication des résultats de l’entreprise, ou des facteurs macro-économiques), plus la valeur temps sera élevée.

Comment se comportent la valeur temps et la valeur intrinsèque?

Tout au long de la durée de vie de l’option, la valeur intrinsèque évolue en fonction du prix du sous-jacent.

La valeur temps, elle, diminue inexorablement, petit à petit. C’est logique car plus vous vous rapprochez de l’échéance, moins vous avez de risque que le cours du sous-jacent évolue fortement.

OPTIONS

En fait, la valeur temps diminue d’une façon très particulière, non-linéaire, comme je vous le montrerai dans un prochain article.

Reprenons notre exemple sur Air Liquide.

Celui que nous avons étudié la dernière fois, répondant au doux nom de AI MAR2015 110 C (il pourrait jouer dans la Guerre des Etoiles avec un nom comme ça), a une prime de 6,40€. Il possède une valeur intrinsèque (de 5,50€ car AI valait 115,50€ à ce moment) et une valeur temps (la différence) de 0,90€.

Mais prenons un autre exemple : AI MAR2015 120C. Cette fois, ce call a un prix d’exercice (strike) 120 €, échéance 3e vendredi de mars 2015.

Son strike est au-dessus de 115,50 €… Sa valeur intrinsèque est donc nulle!

Mais la prime de l’option est-elle nulle pour autant ? Non, elle est constituée uniquement de valeur temps…

Les notions : « dans la monnaie », « hors de la monnaie »

Cela nous amène à une caractéristique importante d’une option : est-elle « dans la monnaie », « à la monnaie » ou « hors de la monnaie » ?

Cela revient à se demander si l’option a une valeur intrinsèque, ou si la totalité de la prime de l’option est dans la valeur temps.

Etudions le cas de 3 calls Air Liquide :

Le 18 février 2015, AI vaut 115,50 € :

Ensuite, en fonction de l’évolution du prix de l’action AI, l’état de ces calls change. Cela est synthétisé sur le graphe ci-dessous.

OPTIONS

A l’expiration, si Air Liquide vaut 112 € par exemple, les deux premiers calls A et B sont hors de la monnaie, et expirent sans valeur (puisque la valeur temps est nulle à l’expiration). Seul le call AI MAR2015 110 C est exercé par son propriétaire.

Voilà pour le cas des calls, qui sont des options d’achat.

Pour un put, c’est juste l’inverse : Pour savoir si un put est hors ou dans la monnaie, il faut bien avoir en tête que c’est une option de vente. La valeur intrinsèque sera nulle si le strike est inférieur au prix de l’action.

Dans ce cas, le put est hors de la monnaie. Ne vous inquiétez pas, pour l’instant, cela vous demande une certaine gymnastique intellectuelle pour visualiser correctement ceci.

Mais bientôt, à force de voir des exemples et d’utiliser les options, ces notions deviendront aussi naturelles que de faire la différence entre Chewbacca et la princesse Leila. Au premier coup d’oeil donc…

Voici le résumé de tout ça dans un tableau ci-dessous, mais ne vous prenez pas la tête dessus :

OPTIONS

Rendement vôtre,

Gaël Deballe

Mots clé : - - -

Gaël Deballe
Gaël Deballe

Mon nom est Gaël Deballe. Cela fait plus de 10 ans que je suis actif sur les marchés financiers. Je suis initialement ingénieur Supelec, avec une formation complémentaire universitaire en économie générale et gestion de l’entreprise.

Pendant longtemps, j’ai travaillé dans le secteur de l’électricité, en France et en Suisse, notamment dans le trading d’électricité. En parallèle, je me formais sur les marchés financiers avec une prédilection pour les stratégies sur options. Et puis, un jour, je me suis senti près à lâcher mon « boulot confortable » et à me lancer, à vivre de mon trading. Ce que j’ai fait.

Par la suite, j’ai créé un site dédié aux stratégies de rendement sur options (et autres stratégies) : http://zen-option.com/ et je propose régulièrement des formations sur les options. Passionné de voyages, de nature, de plongée, de découvertes et de finances, j’ai pu changer l’orientation de ma vie et vivre de mes revenus obtenus grâce aux options… où que je sois dans le monde !

J’ai également suivi une formation d’anticipation politique auprès du « Laboratoire Européen d’Anticipation Politique », un think tank européen qui base ses travaux sur la « méthode d’anticipation politique ». Ce think tank est, par exemple, à l’origine du concept de « crise systémique » et travaille à analyser la géopolitique et la géostratégie de l’Europe avec le reste du monde. Les participants essayent d’anticiper l’avenir en imaginant toutes sortes de scénarios. Ce fut passionnant et cette formation m’a permis d’apprendre à « voir plus loin », à « imaginer l’avenir », les scénarios possibles.

Voici mon parcours… d’où je viens, comment je me suis formé.

Alors, quand les Publications Agora m’ont contacté, pour vous proposer mon savoir-faire et mon expérience sur les options, j’ai évidemment dit oui. Et quand, après l’avoir rencontré, Jim Rickards m’a proposé d’être son « analyste France » pour ses services… vous pensez bien que j’ai sauté sur l’occasion !

Cela fait un moment à présent que je suis les analyses de Jim. Cet homme est brillant, passionnant. Il a une vision complexe de la manière dont fonctionne le monde, les institutions ; il connaît les interconnexions entre marchés ; il connaît la géopolitique, la géostratégie… C’est un visionnaire, lucide. Et comme moi, il aime les stratégies sur options. Je suis donc ravi de travailler avec lui chaque semaine sur les scénarios qu’il envisage et vous proposer des trades sur options concrets pour jouer ses idées.

Vous pouvez retrouver les analyses de Jim Rickards et mes stratégies dans Alerte Guerre des Devises, Trades Confidentiels  et Intelligence Stratégique.

Je vous souhaite de bons trades,
Gaël Deballe

Laissez un commentaire