Stratégie sur option n°1 : vendre un put pour acheter une action moins chère

Rédigé le 31 mars 2015 par | Apprendre la Bourse, Toutes les analyses Imprimer

Maintenant que je vous ai parlé du B.A.ba des options (vous pouvez relire mes articles ici), je vais vous montrer comment gagner de l’argent avec elles.

Vous allez entrer dans un monde à multiples dimensions. Il ne s’agit plus de simplement acheter ou vendre une action, un indice, un ETF. Désormais vous pourrez :

Tout cela avec divers paramètres (éloignement du strike, date d’expiration, etc.). Vous verrez, c’est passionnant ! Bien évidemment, il vous faudra faire attention au contexte et à ces divers paramètres pour avoir la meilleure stratégie possible. Mais c’est justement pour cela que je suis là.

Commençons aujourd’hui avec une stratégie qui va vous permettre d’acheter vos actions préférées moins cher.

Comment acheter une action moins cher

Tenez, vous lisez par exemple l’analyse fondamentale d’Eric Lewin sur une small caps de croissance, par exemple. Ou sur un blue chips que vous avez envie d’avoir en portefeuille.

Vous souhaiteriez vous positionner à moyen / long terme sur cette entreprise, mais le cours de l’action est un peu trop cher : il faudrait attendre une consolidation.

Dans le monde d’avant les options

Jusqu’à présent, vous n’aviez qu’une corde à votre arc pour essayer d’acheter une action moins cher : mettre un ordre d’achat à prix limite à un cours plus bas que le cours actuel. Mais il pouvait alors se produire deux situations inconfortables :

Maintenant que vous connaissez les options

Grâce aux options, il existe une autre méthode pour acheter une action moins cher. Et ce qui est magique, c’est qu’elle vous récompense pour votre patience! Comment cela fonctionne-t-il ? Vous allez tout simplement vendre un put à un prix d’exercice proche du cours actuel de l’action. Je vous rappelle que si l’action descend sous le strike à l’échéance, en tant que vendeur du put, vous êtes obligé d’acheter le sous-jacent au prix du strike (voir ici pour un rappel des droits et obligations des détenteurs d’options). Mais puisque vous voulez acheter cette action, cette obligation n’est pas un handicap, bien au contraire : vous allez gagner de l’argent grâce à cela.

Quels avantages par rapport à un achat du titre en direct ?

Puisque vous vouliez acheter cette action, vous êtes satisfait quoi qu’il arrive !

Génial, non ?

Désormais, vous vous demanderez certainement pourquoi acheter une action à son prix actuel quand vous pouvez la toucher moins cher plus tard tout en gagnant de l’argent avec le temps qui passe…

Comment choisir le strike ?

Comme dans le cas d’un ordre d’achat à prix limite, vous pouvez faire varier votre « agressivité » :

Comment choisir la date d’échéance ?

Dans cette stratégie, la date d’échéance est proche : entre deux semaines et un mois. Le but étant de chercher à acquérir l’action dans un délai assez court.

Et aussi de profiter du déclin de la valeur temps, qui diminue d’autant plus vite qu’on est proche de l’échéance. Lire cet article pour rappel.

Que faire en cas de baisse violente ?

Et si l’action s’écroule à cause d’un krach boursier, vous pouvez toujours racheter le put : cela fonctionnera de la même manière qu’un ordre de vente stop pour protéger votre capital quand vous achetez une action en direct.

Une stratégie pour entrer sur un titre Je vous propose la stratégie suivante pour acheter un titre qui vous paraît intéressant :

Ainsi, si l’action ne consolide pas, vous êtes quand même dedans (grâce à la moitié achetée en direct), et la prime du put que vous avez touchée vient diminuer votre prix de revient (le fameux PRU) sur cette moitié de la ligne !

Si l’action consolide, vous achetez globalement moins cher que si vous achetiez votre ligne complète directement : une moitié achetée au prix actuel et une moitié achetée avec réduction grâce à la vente de put.

C’est cela qui est génial avec les options, c’est que vous pouvez combiner leur utilisation avec vos stratégies et façons de procéder précédentes.

Elles apportent de nouvelles approches, une nouvelle flexibilité, sans jamais vous nuire si vous utilisez les bons paramètres et déterminez votre objectif en amont.

Comment j’ai acheté IMGN moins cher que vous

Je vous donne tout de suite cet exemple que j’ai réalisé il y a quelques jours (le 26/03/2015), pour vous montrer à quel point la vente de put peut être utile pour acheter moins cher.

J’avais acheté ImmunoGen (ticker : IMGN), cette prometteuse biotech, lors de son retour sur les 6 $. Mon prix de revient moyen sur cette ligne était à 6,25$ pour 800 titres.

Je dis « était » car j’ai pris mes bénéfices le 26 mars, sur 500 titres, au prix de 8$. IMGN s’était envolé jusqu’à 9$ puis a consolidé fortement : j’ai préféré jouer la prudence en prenant une partie de mes bénéfices.

option

Cela dit, je reste haussier à moyen terme sur IMGN, et j’aimerais bien racheter ces 500 titres plus bas.

Alors le même jour, j’ai vendu 5 puts suivants : IMGN AVR2015 8 P au prix de 0,50$.Je vous rappelle ce que cela signifie : Puts de strike 8$ (les puts sont « à la monnaie », car IMGN vaut 8$ aujourd’hui) d’échéance Avril (dans moins d’un mois) et de prime 0,50$.(Relisez si besoin mon article sur la nomenclature d’une option)

Je ne sais pas ce que va faire IMGN dans les semaines qui viennent, mais :

J’ai tout intérêt ici à vendre des puts à la monnaie (8 $) pour essayer de racheter mes 500 titres moins cher (à 7,50 $ en l’occurence, puisque la prime est de 0,50 $), plutôt que de mettre un ordre d’achat de 500 titres à un prix limite de 7,50 $. Car si IMGN ne consolide jamais jusqu’à 7,50 $, j’aurais complètement râté mon aller / retour avec l’ordre d’achat à prix limite, alors qu’avec ma vente de puts, je touche quand même de l’argent (250 $ de primes, ce n’est pas rien!).

Mots clé : - - - -

Gaël Deballe
Gaël Deballe

Mon nom est Gaël Deballe. Cela fait plus de 10 ans que je suis actif sur les marchés financiers. Je suis initialement ingénieur Supelec, avec une formation complémentaire universitaire en économie générale et gestion de l’entreprise.

Pendant longtemps, j’ai travaillé dans le secteur de l’électricité, en France et en Suisse, notamment dans le trading d’électricité. En parallèle, je me formais sur les marchés financiers avec une prédilection pour les stratégies sur options. Et puis, un jour, je me suis senti près à lâcher mon « boulot confortable » et à me lancer, à vivre de mon trading. Ce que j’ai fait.

Par la suite, j’ai créé un site dédié aux stratégies de rendement sur options (et autres stratégies) : http://zen-option.com/ et je propose régulièrement des formations sur les options. Passionné de voyages, de nature, de plongée, de découvertes et de finances, j’ai pu changer l’orientation de ma vie et vivre de mes revenus obtenus grâce aux options… où que je sois dans le monde !

J’ai également suivi une formation d’anticipation politique auprès du « Laboratoire Européen d’Anticipation Politique », un think tank européen qui base ses travaux sur la « méthode d’anticipation politique ». Ce think tank est, par exemple, à l’origine du concept de « crise systémique » et travaille à analyser la géopolitique et la géostratégie de l’Europe avec le reste du monde. Les participants essayent d’anticiper l’avenir en imaginant toutes sortes de scénarios. Ce fut passionnant et cette formation m’a permis d’apprendre à « voir plus loin », à « imaginer l’avenir », les scénarios possibles.

Voici mon parcours… d’où je viens, comment je me suis formé.

Alors, quand les Publications Agora m’ont contacté, pour vous proposer mon savoir-faire et mon expérience sur les options, j’ai évidemment dit oui. Et quand, après l’avoir rencontré, Jim Rickards m’a proposé d’être son « analyste France » pour ses services… vous pensez bien que j’ai sauté sur l’occasion !

Cela fait un moment à présent que je suis les analyses de Jim. Cet homme est brillant, passionnant. Il a une vision complexe de la manière dont fonctionne le monde, les institutions ; il connaît les interconnexions entre marchés ; il connaît la géopolitique, la géostratégie… C’est un visionnaire, lucide. Et comme moi, il aime les stratégies sur options. Je suis donc ravi de travailler avec lui chaque semaine sur les scénarios qu’il envisage et vous proposer des trades sur options concrets pour jouer ses idées.

Vous pouvez retrouver les analyses de Jim Rickards et mes stratégies dans Alerte Guerre des Devises, Trades Confidentiels  et Intelligence Stratégique.

Je vous souhaite de bons trades,
Gaël Deballe

Laissez un commentaire