Opportunité sur le secteur Services aux Collectivités

Rédigé le 15 mars 2013 par | Autres indices, Cac 40 Imprimer

S’il y a un secteur qui a sous-performé l’indice, c’est bien celui des Services aux Collectivités. Un vrai jeu de massacre : depuis 2010, son écart de valorisation par rapport au CAC 40 avoisine les 50%.

Mais cette semaine, ce secteur attire toute mon attention à plus d’un titre. Son évolution pourrait réserver quelques surprises, comme sa configuration technique va nous le montrer.

Explications.

Pour commencer, je vous propose une vue long terme sur la base de l’Unité de temps (UT) hebdomadaire.

1 – Les prix sont en train de tester — et sans doute de casser — la ligne de tendance baissière (rouge) de long terme qui a débuté fin 2007 (pastille jaune ci-dessous)
Inutile de le rappeler : ce genre de cassure permet de stopper la dynamique baissière. En plus, très fréquemment, il s’ensuit plus une impulsion haussière due au fait (entre autres) que les vendeurs — sentant le mouvement s’épuiser et jugeant le potentiel de continuation de baisse limité — se mettent à racheter (déboucler) leurs positions. Ils génèrent donc un flux acheteur.

2 – Deuxième observation qui laisse à penser que le mouvement à venir risque d’être violent
Les vagues d’impulsion MACD perdent régulièrement de l’amplitude tout en montrant une série de divergences haussières. C’est un « triangle de compression » qui montre que le marché perd régulièrement de la puissance (baissière) et accumule de l’énergie avant que la volatilité ne reprenne.

Le mouvement violent se fera très probablement à la cassure de l’un des deux axes de ce triangle de compression.

Un e-mail… Une prise de position… 4 heures d’attentes…
… et un gain de 26% à la clé !

Cela en toute simplicité, sans risques inutiles. Comment faire ?
Eh bien… il suffit de suivre les conseils d’un spécialiste ! Tout est là…

 

3 – Formation d’un support graphique ?
En utilisant la technique des reports d’amplitude (flèches oranges / rectangles bleus), la baisse des prix a permis de rejoindre la zone de support de 530/540 qui était l’objectif de la dernière cassure de range.

Conclusion : pour le moment, et sur la base de l’analyse de cette simple UT, disons que la position est neutre. C’est-à-dire fin de tendance baissière, pas encore de signaux haussiers mais présomption d’au moins une impulsion haussière à venir — rapidement — suite à cassure de la ligne de tendance long terme.

http://ns207746.ovh.net/cgi-bin/sqwebmail/login/fgarteiser%40publications-agora.fr/724AD5D9D5519A579E3992BB4DEBE53E/1363250376?folder=INBOX&form=fetch&pos=7&mimeid=1.2.2

Poursuivons l’enquête en affinant l’analyse à l’aide de l’UT inférieure
S’il existe une présomption d’un mouvement à venir sur l’UT hebdomadaire, l’examen de l’UT jour doit permettre de révéler des indices venant conforter cette présomption. Que voulez-vous, c’est imparable : pas de hausse possible en UT hebdo tant que l’UT journalière n’a pas donné un signal clair et n’a pas commencé à progresser.

Autrement dit, si pas de signal en UT jour, pas de prise de position en UT hebdo.

Voici une vue un peu particulière en UT 2 jours, pratiquement équivalente à l’UT journalière, mais qui permet de mieux mettre en évidence trois phénomènes importants.

1 – Formation d’un support graphique confirmé
Depuis décembre 2012, les prix latéralisent et ont commencé à former un support (rectangle bleu sur le graphique).

C’est bien. C’est un premier indice. Mais toujours insuffisant car la tendance reste pour l’instant baissière et un support peut toujours être enfoncé.

2 – Accumulation des volumes/divergence haussière
Deuxième indice, beaucoup plus intéressant celui-ci : si le support doit fonctionner et occasionner un rebond, il doit idéalement susciter un signe d’intérêt du marché — c’est-à-dire un flux acheteur.

C’est ce qui est en train de se produire actuellement : l’indicateur de volume (OBVD) montre une accumulation des volumes depuis la création de ce support (flèche verte). Cette divergence haussière sur les volumes met donc en évidence une prise de participation des opérateurs sur ce marché — timide, mais réelle. Et en progression constante.

3 – Squeeze
Si certains d’entre vous ne sont pas familiers avec la notion de squeeze, je la résume en quelques mots. Un squeeze est une contraction importante de la volatilité qui se met en place :

– soit lors de phénomènes de continuation à l’intérieur d’une tendance
– soit fréquemment justement au moment où un support ou une résistance est testé. Le marché accumule alors de l’énergie afin de le percer, et ce avant que les prix ne partent en impulsion.

Il existe deux principaux types de squeeze. Squeeze sur les prix — le plus connu. Squeeze sur les impulsions — qui a ma préférence car donnant de bien meilleurs résultats.

Donc, simplement de visu (pour ne pas vous barber avec l’explication des paramètres techniques qui valident un squeeze d’impulsion), vous remarquerez le comportement tout à fait particulier de la MACD depuis la formation du support.

L’amplitude des vagues d’impulsion MACD diminue fortement, leur cycle s’accélère : c’est un squeeze. Une impulsion forte et rapide est donc bien en préparation.

http://ns207746.ovh.net/cgi-bin/sqwebmail/login/fgarteiser%40publications-agora.fr/724AD5D9D5519A579E3992BB4DEBE53E/1363250376?folder=INBOX&form=fetch&pos=7&mimeid=1.2.3

Conclusion
Résumons-nous : cassure d’une ligne de tendance long terme en hebdomadaire, formation d’un support graphique, apparition de divergences, accumulation des volumes et mouvement fort en préparation (squeeze) = forte suspicion de rebond pour l’indice Services aux Collectivités.

Dernière chose : ce secteur est particulièrement défensif car les entreprises qui en font partie offrent souvent une grande visibilité sur leurs résultats, des revenus récurrents… et des rendements fort élevés (EDF et Veolia dans les 7% pour 2013, GDF 10%).

En cas de coup de grisou sur les indices, un repli « défensif » des investisseurs sur de telles valeurs n’aurait rien de surprenant.

Mots clé : -

Gilles Leclerc
Gilles Leclerc
Trader

Gilles a tout d’abord commencé dans la grande finance. Avec un MBA de la prestigieuse université américaine de Hartford, il a ensuite intégré la direction Financière IBM Europe et ensuite d’IBM Corporation (headquarters mondial). Puis, peu à peu, la passion boursière le gagnant, il s’est tourné vers les activités de trading.

Cela fait maintenant 20 ans que Gilles trade sur les marchés et il se consacre exclusivement à cette activité depuis une dizaine d’années.

Dès 2008, il fut l’un des premiers à pressentir les modifications profondes qu’allaient occasionner l’utilisation intensive des algorithmes sur les marchés financiers ; il a su s’adapter en mettant en place de nouvelles stratégies de trading répondant à ce nouvel environnement. Il créa donc son propre système de trading tout à fait spécifique et basé sur des concepts innovants.

De façon à prouver la validité de son approche, il reste l’un des rares traders/analystes à poster régulièrement ses prises de position en « Live » sur un site d’Analyse Technique de renommée ( Univers Bourse ) où il partage l’intégralité sa méthodologie.

Il intervient désormais dans La Bourse au Quotidien afin de partager son expérience et de proposer ses analyses et sa méthode au plus grand nombre.

Un commentaire pour “Opportunité sur le secteur Services aux Collectivités”

  1. Bonjour gilles,

    Par contre sur l’hebdo le CDUR a bien remonté et les prix ont latéralisé, un retour sur l’axe de propagation vert pas impossible ? Une sortie du squeeze par le bas ? Pourquoi pas, puis rebond sur l’axe MACD vert, on verra.

Laissez un commentaire