C’est toujours Open bar auprès de la BoE

Rédigé le 18 février 2014 par | Analyses indices, Autres indices, Matières Premières Imprimer

Si Paris semblait privé d’inspiration hier, certains de nos voisins ont su trouver des relais à la hausse.

Le FTSE a pris 1% en feignant de succomber à la divine surprise d’un Marc Karney (le patron de la banque centrale britannique) annonçant ce week-end qu’il n’était pas pressé de relever les taux.

Quel soulagement ! Tout le monde savait qu’il voulait maintenir l’économie anglaise sous perfusion aussi longtemps que possible mais on ne pouvait négliger le risque qu’il change d’avis en voyant la moitié du pays noyé sous les « flots ». Imaginez qu’il commette un lapsus irréparable en disant qu’il fallait d’urgence relever les taux alors qu’il voulait dire les « digues » qui protègent Londres et la Banque Centrale des inondations.

Plus sérieusement, son discours du week-end signifie que malgré la hausse galopante des prix immobiliers à Londres depuis 18 mois, il ne détecte pas de risque de bulle et il invite les spéculateurs à continuer de se goinfrer. Open-bar et buffet à volonté sur le crédit, enchères no-limit sur les hôtels particuliers des beaux quartiers !

Mots clé : - -

Philippe Béchade
Philippe Béchade
Rédacteur en Chef de la Bourse au quotidien

 

Philippe Béchade rédige depuis 15 ans des chroniques macro-économiques et boursières ainsi que de nombreux essais financiers.

Intervenant régulier sur BFM Business depuis mai 1995, il est arbitragiste de formation, analyse technique et fut en France l’un des tout premiers traders et formateur sur les marchés à terme. Rédacteur et analyste contrarien pour la Bourse au Quotidien, vous trouverez son fil de news en temps réel sur cette page ou sur Twitter

Laissez un commentaire