ONYX PHARMACEUTICALS, la biotech qui valait 10 milliards

Rédigé le 12 juillet 2013 par | Biotechs et Medtechs, Mid et Small Caps Imprimer

Par G. Habault

Alors que plusieurs sociétés biotechs françaises cotées ont des programmes avancés dans le traitement du cancer – comme Transgene (FR0005175080), AB Science (FR0010557264) ou encore Erytech Pharma (FR0011471135) – une petite biotech américaine, spécialisée dans les thérapies anticancéreuses, fait actuellement l’objet de bien des convoitises… Il s’agit d’ONYX PHARMACEUTICALS (ONXX sur le Nasdaq).

En effet, au début du mois de juillet, Amgen a offert pas moins de 10 milliards de dollars pour racheter cette biotech. Trouvant l’offre trop insuffisante à son goût, ONYX l’a tout bonnement refusée mais s’est toutefois déclarée prête à étudier toute proposition plus généreuse. Aux dernières nouvelles, Pfizer et Novartis seraient également sur les rangs, prêts à mettre la main à la poche pour l’intégrer à leur escarcelle…

Qu’est-ce qui pousse ONYX, qui ne réalise pourtant qu’un chiffre d’affaires de 360 millions de dollars, à faire la fine bouche devant l’offre d’Amgen ? Qu’est-ce qui poussent donc ces Big Pharmas de haut calibre à vouloir se porter acquéreur d’ONYX pour un multiple aussi important (30 fois le CA) ? La réponse est dans son pipeline. Voyons cela de plus près.

• Une biotech spécialisée et un pipeline diversifié

Jusqu’à récemment, pour soigner différents types de cancers, on utilisait un seul et même traitement. ONYX, pour sa part, travaille sur des thérapies de nouvelle génération dites « ciblées ». Contrairement aux traitements à plus large spectre, l’idée est d’agir sur des mécanismes spécifiques. Dès lors, chaque cancer peut avoir son propre traitement.

Vous le savez peut-être, le cancer est un sujet particulièrement prisé par les grands laboratoires pharmaceutiques et, de fait, avec 19 projets en cours de développement, le pipeline d’ONYX en intéresse plus d’une puisqu’il couvre une large variété de cancers comme celui du rein, de la thyroïde, du sein, certains cancer du sang et bien d’autres encore…

Mais ça n’est pas tout. Le champ d’action des thérapies développées par ONYX pourrait être élargi à l’arthrite rhumatoïde, au lupus et autres maladies auto-immunes. D’ailleurs, des résultats ont déjà été obtenus dans le psoriasis et l’asthme. Des marchés à fort potentiel, des relais de croissance inespérés pour des Big Pharmas en mal de blockbusters.

• Des blockbusters en puissance

Pour cette raison, ONYX PHARMACEUTICALS a bien conscience que son pipeline vaut son pesant d’or. Cela d’autant qu’il a déjà fait ses preuves. La biotech US a déjà, à son actif, trois produits sur le marché. Tout d’abord deux traitements commercialisés en partenariat avec Bayer :

  • le Nexavar (sorafenib), un médicament indiqué pour le traitement du carcinome hépatocellulaire (cancer du foie) et du cancer du rein métastatique;
  • le Stivarga (regorafenib), un médicament à destination des personnes atteintes d’un cancer du côlon.

Plus récemment, le Krypolis, dont la commercialisation à été lancée l’an dernier, vise à soigner le cancer du sang. Selon certaines estimations, les ventes de ce médicament pourraient dégager pas moins de 3 milliards de dollars par an – un vrai blockbuster en puissance ! Le portefeuille de molécules en développement d’ONYX pourrait bien abriter des pépites du même acabit… Et c’est bien pour cela que la biotech est actuellement dans le viseur des plus grands groupes pharmaceutiques du monde. Au final, nul ne sait à quel prix ONYX se laissera croquer mais, une chose est certaine, il sera bien supérieur aux 10 milliards de dollars proposés par Amgen…

Comme vous pouvez le constater, cher lecteur, certaines acquisitions peuvent défier les lois de la gravité économique – surtout dans le secteur qui nous occupe. Attention toutefois, si les bons dossiers peuvent apporter de véritables satisfactions à l’investisseur particulier, gardez bien à l’esprit qu’investir dans les biotechs comporte des risques. Il faut le savoir, le secteur est extrêmement volatil et très difficile à appréhender pour un « profane » mal averti.

_____________________Pour vous aider dans vos investissements______________________

Rockefeller, Soros et Buffett : utilisez leur secret d’investissement !

Découvrez un des secrets des plus grands investisseurs de la planète. Redoutablement efficace, ce secret est l’un des mieux gardés du monde de l’investissement… et il est à votre portée dans une vidéo spéciale.

Pour ceux qui en profitent déjà, c’est sûrement la décision la plus profitable et la plus simple qu’ils aient jamais prise ! Alors pourquoi ne pas les rejoindre dès maintenant ? 

Mots clé : - - -

5 commentaires pour “ONYX PHARMACEUTICALS, la biotech qui valait 10 milliards”

  1. RT @SCConfidentiel: #OnyxPharmaceuticals, la #biotech qui valait 10 milliards… @GHABAULT http://t.co/QxnSL8ETCw

  2. RT @SCConfidentiel #OnyxPharmaceuticals, la #biotech qui valait 10 milliards… @GHABAULT http://t.co/hs3ayUROMK $ ONXX

  3. RT @SCConfidentiel: #OnyxPharmaceuticals, la #biotech qui valait 10 milliards… @GHABAULT http://t.co/QxnSL8ETCw

  4. RT @SCConfidentiel: #OnyxPharmaceuticals, la #biotech qui valait 10 milliards… @GHABAULT http://t.co/QxnSL8ETCw

  5. Tjrs plus de prétendants au rachat de la #biotech Onyx pour + de 10 Mds $ soit 30x le CA (AMGEN, PFIZER, BMY, GILEAD) http://t.co/1wTHcX6Al5

Laissez un commentaire