Comment l’oligarchie financière prépare un krach des marchés

Rédigé le 17 mai 2013 par | Apprendre la Bourse Imprimer

Le 16 avril dernier, l’oracle de Hindenburg signalait l’éventualité d’un Krach boursier dans les 30 jours. Certains considèrent que ces 30 jours peuvent être considérés comme des jours de bourse, cela ne change guère le timing. Cette panique vendeuse doit arriver soit avant le 16 mai, soit au plus tard le vendredi 24 mai. Tic tac, le temps tourne.

Le 16 avril dernier, dans une analyse sur l’or, je mettais en garde les lecteurs de L’Edito matières & devises que la baisse de l’or était un bear-trap, qu’une deuxième vague baissière tenterait d’aller chercher un point bas vers 1270$, un retracement de 38,20% de Fibonacci, avec éventuellement une pointe plus profonde pour coincer les hedge-funds et faire de ce piège baissier le cimetière des éléphants.

Le raid baissier organisé par les banksters de Wall Street les 12 et 15 avril pour faire baisser les cours des métaux précieux, a déclenché partout dans le monde une « ruée vers l’or », un véritable tsunami qui a mis le COMEX et le marché de Londres en grand danger de défaut. [Ndlr : nous publierons la semaine prochaine un article à ce sujet]. Les quantités achetées, notamment par l’Asie, ont changé la donne, notamment monétaire, puisque la Banque Centrale chinoise pourrait désormais être la plus grande détentrice d’or de la planète. 

L’oligarchie financière occidentale sait qu’il ne lui est plus possible de jouer gagnant en utilisant les vieux trucs vus et revus de manipulation des cours sur le Comex, car leurs adversaires jouent aujourd’hui à armes égales, en « nano-trading » et disposent de moyens financiers illimités. Il ne leur reste qu’une seule carte à jouer : déclencher un krach boursier généralisé.

INEDIT : Découvrez les résultats de notre enquête exclusive sur les coulisses du système bancaire !
– Ce que votre banquier ne vous dira jamais
– Les 3 « bombes à retardement » qui menacent votre compte bancaire en ce moment même
– … et une stratégie en 4 étapes pour vous protéger
Tout est là…

 

Nous devrions assister à une chute très violente des marchés qui devrait vous rappeler celle de 1987 ou le « flash krach » informatique de 2010 durant lequel le Dow Jones avait perdu 998 points avant d’en regagner 600 entre 14H42 et 14H52 ; une baisse de 9,2% en 10 minutes. En 1987, la Fed avait annoncé une remontée des taux d’intérêt à Long Terme, ce qui avait déclenché une vente panique avec une baisse de 22,6% de Wall Street dans la journée.

Trois répétitions générales

Ces dernières semaines, nous avons eu trois répétitions générales:

  1. Le 23 avril, des hackers avaient envoyé sur Twitter un message annonçant un attentat à la Maison Blanche, faisant plonger Wall Street verticalement du fait du nano-trading.
  2. Le 25 avril, jour d’expiration des options, le CBOE, la plus grande plate-forme de trading d’options du monde, a prétendu avoir un problème informatique. Elle n’a été ouverte qu’avec plusieurs heures de retard.
  3. Le 9 mai, un nouveau message sur twitter annonçant la fin du QE de la Fed faisait brièvement plonger les marchés, affectant tous les indices de Wall Street, mais également les devises, les obligations du trésor et les métaux précieux.

krach
Cliquez sur l’image pour l’agrandir

Un scénario possible

Vous prenez tous ces éléments avérés, vous ajoutez un zeste d’imagination, vous prenez un shaker et, sur un air de samba, vous secouez énergiquement avant de verser le tout sur de la glace pilée pour servir un cocktail bien frappé.

Evidemment, si la Fed devait hausser ses taux aujourd’hui, ce serait un suicide et un massacre général des marchés. Ce n’est tout simplement pas possible, cette annonce de hausse des taux sera donc du pur mensonge médiatique. Les démentis tarderont suffisamment pour que les buts des organisateurs soient atteints, c’est-à-dire qu’une très violente baisse des cours des métaux précieux leur permette de sortir complètement de leurs positions « short » pour passer « long ».

__________________

Conférence "A la recherche du rendement perdu"

__________________

Evidemment, il va y avoir de la casse. Certains hedge funds vont se retrouver scotchés et lorsqu’ils le comprendront, ils devront se racheter dans la hausse.

Des variantes possibles, mais préparez-vous !

Vous pouvez essayer d’écrire votre propre scénario en changeant quelques variables : hausse des taux de la BCE, de la BOJ, ou annonce d’un changement de politique de Q.E. au Japon, en Europe ou aux Etats Unis. Ce qui est quasiment certain, c’est qu’un événement de ce genre va arriver à TRES COURT TERME.

Prenez vos dispositions rapidement.

La suite des événements pourrait fort bien ressembler à l’étude prospective de « l’Histoire de l’Argent« . Soyez patients, on y vient.

Mots clé : - -

Cyrille Jubert
Cyrille Jubert
Entrepreneur

Entrepreneur avec deux entreprises fructueuses créées à son actif en 1984 et en 1993, Cyrille Jubert tient depuis 2008 un blog sur l’actualité économique et les métaux précieux.

Il est l’auteur d’une Histoire de l’Argent, étude historique et géopolitique de ce métal.
Pour acheter le livre ou le e-book suivez ce lien

Il est également rédacteur pour Crise, Or et Opportunités

Un commentaire pour “Comment l’oligarchie financière prépare un krach des marchés”

  1. Je partage votre point de vue de la guerre des monnaies, arme de compétitivité qu’utilisent les Etats afin de renforcer ou d’accroître la compétitivité en terme de prix des exportations.
    Par contre, si l’on sait communément que la CHINE désire s’affranchir de sa dépendance au dollar, ses réserves de change elles sont toujours des dollars d’un montant de plus de 3000 milliards de dollars.
    donc l’équation qui se pose au pouvoir chinois, c’est : si le dollar s’effondre, alors nous perdons nos réserves de change majoritaires. s’il se maintient notamment par rapport à l’or son concurrent-référent, et par rapport au dollar, nous en conservons la valeur d’investissements que la Chine se hâte de réaliser dans les secteurs vitaux pour son industrie, sa subsistance alimentaire de plus d’un milliard d’hommes et de femmes, et pour acquérir des hautes technologies, ou prendre des participations au capital de nos grandes sociétés cotées en bourse en Europe, aux USA, et en Asie.
    donc je ne pense pas qu’une ATTAQUE en vue de produire un KRACH BOURSIER, soit à court terme, dans l’intérêt des autorités chinoises qui savent que ce crack boursier américain entraînerait dans sa chute la majorité des économies occidentales. et stopperait toute exportation vers les USA, l’EUROPE.
    la question finale est donc: est ce que les chinois sont prêts à perdre plus de 3000 milliards de dollars pour tenter d’imposer leur YUAN dans les décombres de la catastrophe ?
    Je pense que les Chinois ont parfaitement intégré que l’ Amérique est malade de son dollar trop imprimé et dévalué par l’échec d’une relance économique et sociale qui serait indispensable pour assurer le redémarrage de la consommation intérieure US. qui a toujours été la base de l’économie américaine. que les Chinois doivent pérenniser sur leur marché domestique ce type d’ex-consommation US, pour faire tourner leur industrie, l’affranchir de la dépendance aux exportations,maintenir l’emploi pour éviter du chômage de masse chinois, et donc des révoltes sociales, et alors qu’ils continuent à accumuler de l’or qu’ils ont tout intérêt à acheter avec les dollars de leur réserves de change petit à petit, alors que les USA, eux, ont intérêt pour maintenir les placements en dollars, à faire chuter les placements en or papier excédant la valeur physique, prix bas qui favorisent les achats réguliers d’or physique des chinois de l’or physique que vendent, déçus, par des cours probablement manipulés, les innocents vendeurs d’or physique aveuglés par une baisse qui est artificielle eu égard aux pertes en pouvoir d’achat que subissent les consommateurs en EURO, et en DOLLAR.
    les risques d’une attaque boursière chinoise si elle se réalisera, seront au plus haut, lorsque les 3000 milliards de dollars auront été intelligemment et presque intégralement dépensés et réinvestis vers d’autres placements hors dollars, que sont l’or, les métaux, les actions.(ce que l’on n’apprendra tactiquement qu’après la chute provoquée des marchés boursiers, afin que l’or des réserves chinoises ne soit lui-même attaqué et « dévalué »par la haute finance américaine et anglosaxone, raison qui explique la discrétion des Autorités Chinoises) que si a priori la chute du dollar il devait être provoquée en Bourse, les Chinois n’y  » laissent aucune plume », et qu’avec leur Yuan adossé aux probables premières réserves de change en or, les autres puissances se résignent à échanger en yuans, et non plus en dollars, contraintes et forcées. le yuan remplaçant le dollar comme monnaie de référence mondiale, indispensable au sacre et à l’hégémonie de la première économie mondiale.
    Je suis davantage préoccupé à court terme par les conséquences d’une éventuelle guerre au proche orient contre l’Iran, dont les préparatifs stratégiques ont élé mis en place, qui servirait probablement, aux dirigeants occidentaux, face à des risques sociaux majeurs liés à une crise de 29 cette fois économique : plus de consommation, plans sociaux, et rentrées fiscales réduites, endettement croissant des Etats, mise sous tutelle du FMI, et désaffection des prêteurs internationaux qui ne prêtent plus, de détourner l’attention des peuples de leur erreurs accumulées conduisant à la faillite des états.et l’opposition des 2 voire des 3 puissances mondiales éclaterait en plein jour, les Chinois et les Russes défendant les Iraniens. Sous toutes réserves,
    christophe CLOITRE, licencié en Droit et diplômé de l’IAE Grenoble, essayiste, recherche en stratégie économique. éventuellement intéressé par une collaboration avec votre média.

Laissez un commentaire