Il n’y a pire aveugle que celui qui ne veut pas voir

Rédigé le 12 décembre 2016 par | Autres indices, Cac 40, Pétrole Imprimer

La hausse continue en ce début de semaine, et d’abord en Asie, avec le Nikkei qui a clôturé au plus haut depuis un an : il repasse enfin dans le vert depuis le début de l’année.

Pour le CAC 40, si le future 4 800 a laissé une nette mèche haute d’essoufflement cette nuit, (proche des 4 850 points cette nuit) l’ouverture ce matin était plus mitigée, sous les 4 800 points et l’indice s’essouffle vite. Graphiquement, même si l’indice a ouvert sur une sixième séance de hausse, je pense qu’une zone de correction est proche, avec la rupture d’une petite ligne de tendance ascendante oblique. Privilégiez une position short aujourd’hui, avec une correction technique vers les 4 725 points voire les 4 700 points en extension.

CAC

La nouvelle flambée du pétrole soutient la Bourse (le WTI en hausse de 5% au-dessus des 54 $) après l’annonce d’un accord de réduction de production entre les pays OPEP et non-OPEP survenu ce week-end ; une première depuis 2001. Au final, l’OPEP doit ainsi diminuer sa production quotidienne de 1,2 million de barils à partir de l’année prochaine tandis que les pays hors-OPEP réduiront la leur de 558 000 barils.

Enfin, l’apaisement se poursuit aussi sur le front politique en Italie, alors que le ministre des Affaires Etrangères Paolo Gentiloni (considéré comme un proche de Matteo Renzi) doit former un nouveau gouvernement. Ceci dit, les bancaires n’ont à mon avis pas fini de faire parler d’elles : Comme le disait Philippe Béchade, vendredi dernier :

La BCE botte en touche (ou claque la porte au nez) dans le dossier Monte Paschi : elle ne lâchera pas un euro pour renflouer la BMPS. Les appels au secours des dirigeants de la banque et des autorités italiennes n’avaient guère de chance d’être entendues, cela aurait créé un fâcheux précédent et aurait fait sortir Jens Weidman (patron de la Bundesbank) et W. Schauble de ses gonds !

La BMPS a plongé lors de cette annonce en début d’après-midi, jusqu’à être réservé à la baisse (12% en milieu d’après-midi).

De toute évidence, l’Italie va devoir absolument trouver une solution, mais pour l’instant, rien n’est décidé et pour Jim Rickards la faillite de BMPS est le premier domino qui risque de faire effondrer jusqu’à Deutsche Bank, et le système dans son ensemble (voyez son analyse ici). Gilles nous parle d’ailleurs aujourd’hui du secteur bancaire d’un point de vue graphique, et là aussi, les indicateurs sont au rouge et indiquent un risque de retournement violent.

Au niveau corporate :

MBWSD

Du côté des changements de recommandations de brokers :

Mots clé : - - - - - - - - - - - -

Mathieu Lebrun
Mathieu Lebrun
Rédacteur en Chef d'Agora Trading

Mathieu Lebrun est analyste financier. Il commence sa carrière chez Fortis Banque pour intégrer la table de négociations sur devises au sein de la salle des marchés du groupe Natexis Banques Populaires. En 2004, il intègre un cabinet de conseil sur produits dérivés en tant qu’analyste technique et obtient son diplôme d’Analyste Technique délivré par la STA (Society of Technical Analysis).

Depuis près de 10 ans, il s’est forgé une solide expérience sur les marchés financiers. En juin 2013, il décide de créer un service de trading simple et efficace : Agora Trading. Pour ses abonnés, il combine à merveille sa lecture des différentes classes d’actifs et leur corrélation pour en tirer le meilleur. Vous pouvez ainsi vous positionner en toute simplicité, en exploitant des outils de trading ultra-efficaces, les certificats Turbos.

En savoir plus sur Agora Trading.

Laissez un commentaire