Nouvelle composition des indices

Rédigé le 9 juin 2015 par | Actions, Autres indices, Big caps, Cac 40, Toutes les analyses Imprimer

Eh bien la composition du CAC40 ne changera pas, en ce mois de juin. Euronext maintient le statuquo. Il faut dire que l’on s’attendait un peu à cette « non-modification » puisque la sortie de Gemalto (NL0000400653) au profit de Peugeot (FR0000121501) date de fin mars seulement. Il aurait été difficile d’intégrer d’autres changement à une échéance si rapprochée. Il est rare d’avoir plus d’une modification par an ! en 2014, seul Vallourec (FR0000120354) était sorti du CAC40 au profit de Valeo (FR0000130338), et l’année précédente, c’est STMicroelectronic (NL0000226223) qui avait laissé sa place à Alcatel-Lucent (Fr0000130007).

Par contre, les autres indices parisiens connaissent de gros bouleversements. Le CACNext20, dont on parle peu mais qui intègre les 20 plus grosses valeurs après le CAC40 et considéré par certains comme l’antichambre du CAC40,  voit Ingenico (FR0000125346) remplacer Eutelsat (FR0010221234). Il faut dire qu’Ingenico a multiplié sa capitalisation boursière par 10 en 7 ans, et a gagné près de 1600% en bourse depuis 2009. Le groupe pèse aujourd’hui 6,8 Mds€ en Bourse, et est une vraie success story : de quoi plaire aux investisseurs…

… alors du coup, malgré sa capitalisation boursière équivalente, Eutelsat fait pâle figure avec sa  progression de seulement 166% sur cette même période !

 

Il y a d’autres changements sur les indices, comme par exemple, dans le SBF120, les sorties de Tarkett (FR0004188670) et de Soitec (FR0004025062) au profit de Elis et de Adocia.

Personnellement, je ne vais pas pleurer la sortie de Soitec : j’ai tellement critiqué ce dossier ces derniers mois pour ses résultats catastrophiques que je ne vais pas me plaindre d’une telle sanction. Surtout que le dossier est retombé à 175 M€, et n’a donc plus rien à faire dans le SBF120 à mon sens. Par contre, Tarkett, qui est une société moins connue et moins médiatisée, est spécialisé dans les matériaux pour revêtements de sols ou de surfaces spécifiques, gagne 25% depuis le début de l’année. Nous l’avons dans le portefeuille de Mes Valeurs de croissance car malgré son positionnement difficile en Russie, la société est en train de réussir sa diversification aux Etats-Unis et devrait donc largement rebondir.

Si l’entrée d’Elis, qui pèse 2 Mds€ est tout à fait logique, celle d’Adocia (FR0011184241) est plus surprenante.

Adocia est spécialisé dans la R&D de produits bio-thérapeutiques destinés à la régénération des tissus et du traitement des maladies chroniques. Elle ne pèse que 442 M€… Mais le titre a progressé de 359% en un an : le secteur des biotechs est très en vogue, mais comme je l’ai dit souvent, il est très spéculatif.

Au final, il n’y a quasiment pas eu de réactions à ces modifications des indices car elles ont touché des indices qui ne servent pas de benchmark aux institutionnels du secteur : on parle peu du SBF120 et les gérants ne sont pas indexés sur cet indice. Au final donc, si cela va peut-être donné un peu plus de visibilités aux nouveaux entrants, pas sûr que ce soit un réel booster pour les valeurs !

Mots clé :

Eric Lewin
Eric Lewin
Rédacteur en Chef de La lettre PEA et Mes valeurs de Croissance

Journaliste pour BFM Business et dans d’autres médias… conseiller pour un fonds Small Caps chez CFD Asset Management… responsable de la salle de marché chez EuroLand Finance… consultant pour dirigeants d’entreprise…

Le parcours professionnel d’Eric Lewin est tout simplement remarquable – et représente un atout considérable pour vos investissements : un carnet d’adresses rempli, l’expérience de la réalité des publications de résultats, de la manière dont les « insiders » et les institutionnels fonctionnent…

Cette expérience multi-facettes lui permet de lire entre les lignes des marchés – et de révéler aux lecteurs de La lettre PEA des conseils de tout premier ordre pour se constituer un PEA alliant solidité… et économies d’impôts !

En savoir plus sur La Lettre PEA et Mes Valeurs de Croissance.

Laissez un commentaire