Nouveau record absolu du Nasdaq, les investisseurs toujours accros aux "titans" | La Bourse au Quotidien


Nouveau record absolu du Nasdaq, les investisseurs toujours accros aux « titans »

Rédigé le 24 juillet 2018 par | Analyses indices, Indices, sociétés et marchés, US Imprimer

« Fangman » (pour Facebook, Amazon, Nvidia, Google, Microsoft, Apple et Netflix). Crédit : Time Warner (Freakazoid)

Les bulls sont de retour : il n’est qu’à voir avec quelle aisance les places européennes effacent en quelques heures les pertes des trois séances précédentes.

Mais c’est le Nasdaq (+1,1%) qui « fait l’actualité » et qui inscrit un nouveau record absolu à 7 929 points, tandis que le S&P500 re-franchit les 2 830 points et revient à une quarantaine de points de son zénith du 23 janvier.

Les titans technologiques moteur des marchés

C’est Google/Alphabet qui sert de catalyseur, mais n’importe quel autre titre affichant de bons trimestriels aurait fait l’affaire : les opérateurs se ruent en effet sur les « titans » du Nasdaq (symbolisés par Fangman) et les valeurs présentant une capacité à surperformer les indices de référence comme Biogen (+5,5%), Broadcom (+4%), Paypal (+2,8%), Amazon +2% (à 1 840 points) qui flirte à 1% près de son record absolu (1 858$), pour une capitalisation de 892,5 Mds$, désormais très proche de celle d’Apple (945 Mds$), qui revient quant à lui à 1$ de son record absolu des 194$ du 7 juin dernier.

Netflix : une mauvaise publication… rattrapée au vol par les algos

Mots clé : - - - -

Philippe Béchade
Philippe Béchade
Rédacteur en Chef de la Bourse au quotidien

 

Philippe Béchade rédige depuis 15 ans des chroniques macro-économiques et boursières ainsi que de nombreux essais financiers.

Intervenant régulier sur BFM Business depuis mai 1995, il est arbitragiste de formation, analyse technique et fut en France l’un des tout premiers traders et formateur sur les marchés à terme. Rédacteur et analyste contrarien pour la Bourse au Quotidien, vous trouverez son fil de news en temps réel sur cette page ou sur Twitter

Laissez un commentaire