Inscrivez-vous gratuitement à La Bourse au quotidien


Nous nous sommes fait du mauvais sang pour rien : la Deutsche Bank fait des bénéfices !

Rédigé le 27 octobre 2016 par | Actions, Big caps, Indices, sociétés et marchés, Toutes les analyses Imprimer

Le trimestre post-Brexit s’avère très profitable pour Deutsche Bank. Cela coule de source.

Nous nous sommes tous fait du mauvais sang pour rien ! La Deutsche Bank fait des bénéfices !

Rendez-vous compte, la Deutsche Bank (DB) a dégagé 278 millions d’euros de profit au troisième trimestre (oubliés les 6 Mds€ de perte du trimestre précédent) et surpasse également la performance du 1er trimestre (+236 M€).

Bon évidemment, par rapport à un chiffre d’affaire annoncé de 7,5 Mds€, la DB dégagerait une rentabilité de +3,5%, mais ce n’est déjà pas si mal ! Et puis, gros succès dans le courtage sur les taux et devises avec une hausse de 13,7% du CA à 2,07 Mds€. Hem… cela aurait-il quelque lien avec l’agitation suscitée par le Brexit ?).

Mais là où les chiffres annoncés semblent tenir du miracle, c’est la revendication d’un ratio de « fonds durs » (argent immédiatement mobilisable) de 11,1%, contre +10,8% au 2e trimestre. Selon le mode de calcul de certains experts qui savent compter, il ne serait pas supérieur à 7,5%.

Et puis, souvenons que les « profits » du 1er trimestre étaient imputables à une réduction des provisions pour pertes sur l’encours de crédit (16 000 Mds€ d’exposition, une paille !). Il est bien certain qu’avec le « Brexit », le risque global a dû nettement diminuer… surtout du côté du financement des hedge funs qui étaient tous « longs » sur la livre et « short » sur le dollar le 23 juin au soir !

Le marché est tellement convaincu que Deutsche Bank fait vraiment des profits que le titre gagne… +1%.

Mots clé :

Philippe Béchade
Philippe Béchade
Rédacteur en Chef de la Bourse au quotidien

 

Philippe Béchade rédige depuis 15 ans des chroniques macro-économiques et boursières ainsi que de nombreux essais financiers.

Intervenant régulier sur BFM Business depuis mai 1995, il est arbitragiste de formation, analyse technique et fut en France l’un des tout premiers traders et formateur sur les marchés à terme. Rédacteur et analyste contrarien pour la Bourse au Quotidien, vous trouverez son fil de news en temps réel sur cette page ou sur Twitter

Laissez un commentaire