Inscrivez-vous gratuitement à La Bourse au quotidien


NFP : personne ne sait quoi en penser. Mais si, ce sont des chiffres pourris !

Rédigé le 7 octobre 2016 par | Analyses indices, Autres indices, Indices, sociétés et marchés, Toutes les analyses Imprimer

 NFP : personne ne sait quoi en penser. Mais si, ce sont des chiffres pourris !

Alors, c’est-y bon ou c’est-y mauvais ?

Vu les -0,35% observés à Paris et les -0,05% du Dow Jones et du S&P 500 à l’ouverture, personne n’en sait rien au juste.

De prime abord, le rapport mensuel sur l’emploi américain (NFP) s’avère, une nouvelle fois, décevant avec 156 000 emplois crées contre 175 000 anticipés (ADP est au diapason avec 154 000 emplois recensés dans le privé, le NFP en a comptabilisé 167 000, mais il y a quelques pertes d’emplois publics).

Le score de juillet a également été revu à la baisse de -23 000 à 252 000, celui du mois d’août rehaussé de +16 000 à 167 000.

Sur trois mois, et même depuis début 2016, le doute n’est pas permis, les créations d’emplois sont sur la pente descendante.

De plus, le taux de chômage remonte à 5% contre +4,9% et les salaires horaires sont en hausse de +2,4 vers +2.6% en rythme annuel (ce qui accréditerait un scénario plus inflationniste).

Ces chiffres médiocres conduisent Loretta Mester (la patronne de la Fed de Cleveland) à considérer que les Etats-Unis restent proches du plein emploi et qu’une hausse de taux se justifie.

En fait, elle se justifie de moins en moins au fil des mois, ce qui nous incite à penser que la Fed va tenter le coup de « la queue qui remue de chien ». Si elle monte ses taux, c’est préventif, parce que la croissance et l’inflation vont faire leur grand retour en 2017.

Histoire de fêter les 10 ans du surgissement de la crises des subprimes ?

Mots clé : - - - - - - -

Philippe Béchade
Philippe Béchade
Rédacteur en Chef de la lettre Pitbull

 

Philippe Béchade rédige depuis 15 ans des chroniques macro-économiques et boursières ainsi que de nombreux essais financiers.

Intervenant régulier sur BFM Business depuis mai 1995, il est arbitragiste de formation, analyse technique et fut en France l’un des tout premiers traders et formateur sur les marchés à terme. Rédacteur et analyste contrarien pour la Bourse au Quotidien, vous trouverez son fil de news en temps réel sur cette page ou sur Twitter 

Laissez un commentaire