Non Farm Payroll : profitez des mouvements explosifs sur le Forex !

Rédigé le 30 juin 2010 par | Apprendre la Bourse Imprimer

Par Jérôme Revillier, analyste et responsable d‘un service de trading sur le Forex

Cette semaine s’annonce chargée sur le plan macro-économique. Aux Etats-Unis, par exemple, les chiffres de créations d’emplois sont très attendus (en anglais NFP, Non Farm Payroll). Ce mercredi, avant la publication des statistiques officielles de vendredi après-midi, l’estimation que publiera le cabinet ADP animera les marchés.

Rappelez-vous, je vous avais déjà expliqué comment jouer les chiffres de l’emploi sur le Forex. Les chiffres publiés cette semaine m’offrent, une nouvelle fois, l’occasion d’évoquer le « trading de news » qui est une spécialité à part entière sur le marché des changes.

Comprendre le contexte

La première chose importante est de bien maîtriser l’environnement et le contexte de publication de la nouvelle.

En cette période d’incertitude, une statistique sur l’emploi comme celle qui nous intéresse vendredi, a davantage d’intérêts car l’emploi est le moteur de la consommation future.

De plus, nous devons également garder un oeil sur la tendance des places actions qui sont étroitement corrélées aux devises. En effet, l’évolution des actions peut atténuer ou amplifier l’impact des chiffres de l’emploi.

Anticiper l’interprétation du marché

La plus grande difficulté du « news trading » reste l’anticipation de l’interprétation que vont faire les intervenants de la statistique publiée.

A titre d’exemple, le 4 juin 2010, les créations d’emplois se sont élevées à 431 000 unités — les experts anticipaient près de 600 000 créations de poste soutenues par l’embauche de milliers de recenseurs temporaires. Inférieurs aux attentes, ces chiffres ont déçu ; ils ont entraîné une hausse du dollar et une forte progression du yen. Le marché a donc traduit son inquiétude avec un repli vers les devises « refuges » et une vague de baisse sur les indices.

Le même mouvement a eu lieu le mois précédent alors que les NFP, cette fois, furent au-dessus des attentes avec 290 000 unités contre 198 000 attendues.

Vous l’aurez compris, vous devrez être en totale phase avec le marché pour profiter correctement de la réaction post-annonce — souvent violente. Attention, je vous conseille de préparer votre plan d’attaque bien à l’avance. Avec les chiffres macro-économiques, les mêmes causes ne produisent pas toujours les mêmes effets.

Définir votre stratégie

Le moment de publication d’une statistique est d’une extrême tension. De ce fait, cela vous oblige à ne laisser aucune place à l’hésitation. En préparant votre stratégie et vos conditions d’entrée le plus précisément possible, vous gagnerez en efficacité. De même sachez limiter votre exposition.

Pour cela définissez au minimum :

La plupart des traders spécialisés sur les statistiques travaillent sur des horizons temps très courts. De plus la particularité des chiffres de l’emploi est qu’ils surviennent en toute fin de semaine, et qu’il est rarement conseillé de garder une position aussi spéculative pendant le week-end et ainsi s’exposer à un gap défavorable.

Vous avez deux possibilités. Vous pouvez entrer soit avant, soit après l’annonce. En raison d’une volatilité particulièrement accrue et d’un risque de grands écarts de cotation, je vous déconseille d’entrer à l’heure exacte de publication.

Elle vous est propre. Que vous décidiez de jouer en tendance sur cassure de niveau clé ou encore par une entrée au marché selon le résultat de la nouvelle, ne changez pas d’approche au dernier moment.

Evaluer l’impact

De nombreux travaux ont été conduits pour mesurer l’efficience du marché. Au-delà de l’efficience, il s’agit surtout de mesurer l’impact global d’une annonce sur le marché. Certains logiciels et sites peuvent vous aider à mieux aborder cette facette du trading.

Voici le genre de données que j’utilise régulièrement et qui vous permet de visualiser d’un coup d’oeil le sens, la vitesse et l’amplitude du mouvement post-news.

Utilisez des données pour jouer les news

Données : http://www.olsenscale.com

Vendredi, dégradation attendue

L’optimisme sur les perspectives américaines de croissance semblait avoir fait son retour… c’était sans compter avec les inquiétudes de contagion potentielle de la Zone euro infléchissant ce courant positif. En effet, l’emploi semble réellement en panne outre-Atlantique et le consensus l’illustre parfaitement.

On s’attend à 103 000 destructions d’emplois — après la création d’emploi, principalement grâce aux nombreux enquêteurs temporaires pour le recensement américain ; plus de 400 000 postes le mois dernier.

Si ce pessimisme devait se confirmer, les marchés ne manqueraient pas de l’intégrer très rapidement dans les cours.

J’exposerai le trading de news en détails ce vendredi 2 juillet lors de la formation dédiée au Forex que je co-animerai avec Romain Delacretaz de l’Institut de la Bourse. Vous y apprendrez à mieux comprendre les enjeux, à optimiser votre performance et votre stratégie et je prendrai des positions en temps réel sur le marché.

Mots clé : - - -

Jérôme Reviller
Jérôme Reviller

Passionné de finance et autodidacte, Jérôme Revillier dirige aujourd’hui une société de gestion spécialisée sur le marché des changes. Il collabore avec des investisseurs particuliers avertis, des institutionnels ou encore des hedge funds cherchant de la performance absolue.

Vous pouvez croiser Jérôme sur des salons comme Actionaria, le salon du Trading ou le salon de l’Analyse Technique – il parcourt aussi la France, la Suisse et la Belgique pour rencontrer les investisseurs et leur faire partager son approche bien particulière des marchés.

Laissez un commentaire