NEWS 959: Légère dégradation de la rentabilité de PSB Industries

Rédigé le 16 novembre 2011 par | Mid et Small Caps Imprimer

Le spécialiste de la fabrication d’emballages pour parfums et produits cosmétiques  voit son chiffre d’affaires neuf mois progresser de 10,6% à 185,8 mero. Mais sa rentabilité opérationnelle, à 9,7%, décroît légèrement par rapport aux 10,7% de la fin du S1.

PSB Industries (FR0000060329) n’attend pas de hausse de son chiffre d’affaires  sur le T4 mais une légère hausse de la rentabilité opérationnelle sur l’année.

L’action perd 17% en six mois et est vraiment attractive aux cours actuels avec un PER de 7.

Mots clé : - - -

Eric Lewin
Eric Lewin
Rédacteur en Chef de La lettre PEA et Mes valeurs de Croissance

Journaliste pour BFM Business et dans d’autres médias… conseiller pour un fonds Small Caps chez CFD Asset Management… responsable de la salle de marché chez EuroLand Finance… consultant pour dirigeants d’entreprise…

Le parcours professionnel d’Eric Lewin est tout simplement remarquable – et représente un atout considérable pour vos investissements : un carnet d’adresses rempli, l’expérience de la réalité des publications de résultats, de la manière dont les « insiders » et les institutionnels fonctionnent…

Cette expérience multi-facettes lui permet de lire entre les lignes des marchés – et de révéler aux lecteurs de La lettre PEA des conseils de tout premier ordre pour se constituer un PEA alliant solidité… et économies d’impôts !

En savoir plus sur La Lettre PEA et Mes Valeurs de Croissance.

Un commentaire pour “NEWS 959: Légère dégradation de la rentabilité de PSB Industries”

  1. Pour la rentabilité opérationnelle au T3, les raisons structurelles avaient été évoquées dans le communiqué de l’année dernière à la même époque:
    – Un 3ème trimestre marqué comme chaque année par une production plus faible.
    ‐ Malgré la progression du chiffre d’affaires de la chimie de spécialités, l’outil industriel n’est toujours pas utilisé à plein. Afin d’optimiser l’utilisation des capacités de production, il a été jugé préférable de réduire la production au deuxième semestre en arrêtant des fours et en livrant nos clients à partir des stocks constitués au premier semestre. La production de ces fours devrait redémarrer à partir de janvier 2011.

    L’an dernier le recul était de 10,2 à 9,3%. On reproduit quasiment le même schéma, avec un peu plus de rentabilité embarquée au S1 2011. On toutefois aurait pu espérer une moindre dégradation, car la hausse du CA aurait pu laisser espérer une meilleure utilisation des capacités de production au T3.

    Outre la tenue du CA au T4, attention à l’impact des changes qui ont coûté 900 k€ de CA au T3 après 1,2M€ au T2. On n’y prête pas forcément attention quand la croissance est au rendez-vous, mais qu’en est-il si elle stagne?
    D’ailleurs, une stabilité du CA à taux de change constant pourrait fort bien se traduire par une diminution du chiffre publié au T4. Le RA 2010 (ch 17.4) fournit des évaluations de l’impact du $ et du Yen sur la rentabilité (sans présumer de la politique de couverture mise en œuvre). Peut-être faudra-t-il sortir sa calculatrice avant les prochaines publications!

Laissez un commentaire