NEWS 13 -Quantel

Rédigé le 25 mars 2011 par | Mid et Small Caps Imprimer

Petit déjeuner ce matin avec Alain de Salaberry, président du directoire de Quantel suite à la publication de ses résultats annuels. 

Le fabricant de lasers pour l’industrie et le médical (ophtalmologie et dermatologie) se porte de mieux en mieux après trois années de pertes, marquées par 16 mero de pertes cumulées. L’an dernier, son chiffre d’affaires a progressé de 26%, s’établissant à 56,1 mero, soit un niveau supérieur à son activité de 2008. Mais c’est la rentabilité que guettait tous les analystes et sur ce point, ils ne sont pas déçus, avec un résultat opérationnel courant de 1,8 mero (contre une perte de 3,3 mero en 2009) et un résultat net de 0,7 mero (contre une perte de 6,7 mero en 2009). "2011 devrait être une année de croissance et d’amélioration de la rentabilité" me confie le président du groupe sans se hasarder sur des objectifs. Mais il me semble qu’un niveau de 60 à 63 mero ne serait pas une hérésie. 

Le médical, 50% de l’activité, devrait croître plus vite que le secteur industriel cette année. Reste à régler le problème de la dette pour Quantel. La dette nette, en diminution par rapport à 2009, atteint encore 20 millions d’euros, se répartissant entre 10 mero de dette bancaire, 6,7 d’oceane (remboursable en 2013) et plus de 3 mero lié à un leasing immobilier.

Face à cette dette, il y a 18 mero de capitaux propres. "Les frais financiers représentent environ 1,1 mero par an "selon le président du directoire, qui ne semble pas du tout inquiet de cette situation financière. L’action perd actuellement 3,9% à 7 euros mais elle demeure en progression de 56% depuis le 1er janvier. Il est donc normal qu’il y ait des prises de bénéfice aux cours actuels, mais cela ne remet pas en cause les solides fondamentaux de la société. N’oublions pas que son plus haut historique, il y a quelques années, était de 29,19 euros. On en est loin…

Eric Lewin
Eric Lewin
Rédacteur en Chef de La lettre PEA et Mes valeurs de Croissance

Journaliste pour BFM Business et dans d’autres médias… conseiller pour un fonds Small Caps chez CFD Asset Management… responsable de la salle de marché chez EuroLand Finance… consultant pour dirigeants d’entreprise…

Le parcours professionnel d’Eric Lewin est tout simplement remarquable – et représente un atout considérable pour vos investissements : un carnet d’adresses rempli, l’expérience de la réalité des publications de résultats, de la manière dont les « insiders » et les institutionnels fonctionnent…

Cette expérience multi-facettes lui permet de lire entre les lignes des marchés – et de révéler aux lecteurs de La lettre PEA des conseils de tout premier ordre pour se constituer un PEA alliant solidité… et économies d’impôts !

En savoir plus sur La Lettre PEA et Mes Valeurs de Croissance.

Les commentaires sont fermés !