Inscrivez-vous gratuitement à La Bourse au quotidien


Nettoyage des stops ou coup du lance-pierre : toujours cinglant

Rédigé le 1 août 2016 par | Actions, Indices, sociétés et marchés, Toutes les analyses Imprimer

Le syndrome du lance-pierre s’impose pour sa mille-et-unième occurrence en cette première séance du mois d’août. Séance certes un peu piégeuse, car l’entame d’un nouveau mois boursier sur une note positive (qui perdure) est assez fréquent. Mais le principe de base reste un grand classique.

Nettoyage des stops, ou coup du lance-pierre : au final, c’est toujours cinglant

Beaucoup d’analystes techniques appellent cela le « contrepied du 1er quart d’heure » ou « la prise d’élan » (comme déclencher un appel sur un plongeoir afin de prendre plus de hauteur), d’autres « le nettoyage des stops » (nous y faisons souvent allusion).

Le plus souvent, la stratégie des sherpas consiste effectivement à tirer l’élastique durant quelques dizaines de minutes d’un côté (nettoyage des stops dans un sens ou dans l’autre) avant de lâcher la bille qui part en sens inverse pour toute la séance.

Ce sont les valeurs bancaires qui font le grand écart aujourd’hui avec notamment la Société Générale qui prend +1,5% d’entrée de jeu avant de chuter de -6% en ligne droite de 31 vers 29€.

C’est le lance-pierre d’intensité 4

Celui-là commence à faire mal, mais il en existe avec des indices multiplicateurs bien plus cinglants, de 10 ou 12, comme nous pouvons l’observer sur la banque italienne Unicredit, passée de 2,30€ (+5%) à 2,02€ (-8%) en 2 heures.

Cela fonction à l’échelle « micro » (une séance de Bourse) comme à l’échelle macro (un mois de hausse de +2%, suivi de -20% de baisse).

Que vaut, par exemple, le test des 3 000 points de fin juillet par l’Euro Stoxx 50 ? Après +5% en juillet, quel potentiel de repli pour la période août/novembre ?

Mots clé : - - -

Philippe Béchade
Philippe Béchade
Rédacteur en Chef de la lettre Pitbull

 

Philippe Béchade rédige depuis 15 ans des chroniques macro-économiques et boursières ainsi que de nombreux essais financiers.

Intervenant régulier sur BFM Business depuis mai 1995, il est arbitragiste de formation, analyse technique et fut en France l’un des tout premiers traders et formateur sur les marchés à terme. Rédacteur et analyste contrarien pour la Bourse au Quotidien, vous trouverez son fil de news en temps réel sur cette page ou sur Twitter 

Laissez un commentaire