Les trimestriels de rêve de Netflix réveillent Wall Street.

Rédigé le 18 juillet 2017 par | Actions, Big caps, Indices, sociétés et marchés, Mid et Small Caps, Toutes les analyses Imprimer

Si l’on s’en tient aux scores de clôture de lundi soir, on peut se demander si Wall Street a bien ouvert ses portes.  Des scores finaux tous à zéro (S&P500 à -0,01%, Dow Jones à -0,04%, Nasdaq à +0,03%), comme passés au rouleau compresseur algorithmique.

Il ne s’est rien passé durant la séance (a-t-elle jamais existé ?) mais peu après la clôture, un coup de tonnerre à retenti avec la publication des trimestriels de Netflix (US64110L1061).

En effet, le Canal+ américain a recruté 5,2 millions de nouveaux abonnés, soit 60% de plus que les 3,2 millions anticipés par l’entreprise elle même 3 mois auparavant. Le chiffre d’affaires s’élève à 2,785Mds$, contre les 2,76 anticipés. En revanche le bénéfice par action (15 Cent par action) est quant à lui conformes aux attentes mais le marché n’y accorde guère d’importance.

Seul compte le rythme de souscription de nouveaux abonnements. En outre, le chiffre concernant le marché domestique (les États-Unis) est impressionnant : +1,07 millions contre 600 à 630.000 millions anticipés, chiffre anecdotique en comparaison avec les abonnements à l’international : +4,14 millions, au lieu de +2,6 millions anticipés.

Ce n’est pas très surprenant de voir le titre s’envoler de +10% en préouverture et pulvériser son record absolu des 166$ pour aller chercher un nouveau zénith au-delà des 178$.

Mots clé : - -

Philippe Béchade
Philippe Béchade
Rédacteur en Chef de la Bourse au quotidien

 

Philippe Béchade rédige depuis 15 ans des chroniques macro-économiques et boursières ainsi que de nombreux essais financiers.

Intervenant régulier sur BFM Business depuis mai 1995, il est arbitragiste de formation, analyse technique et fut en France l’un des tout premiers traders et formateur sur les marchés à terme. Rédacteur et analyste contrarien pour la Bourse au Quotidien, vous trouverez son fil de news en temps réel sur cette page ou sur Twitter

Un commentaire pour “Les trimestriels de rêve de Netflix réveillent Wall Street.”

  1. Avec un RN d’industrie centenaire de 4,2%, le PER de Netflix est de… 212 ! Tout va bien.

Laissez un commentaire