Négoce de matériaux : un secteur sous-valorisé ?

Rédigé le 31 octobre 2013 par | Matières Premières, Mid et Small Caps Imprimer

VENEZ NOUS RENDRE VISITE SUR LE SALON ACTIONARIA !

Nous serons présents sur les 22 & 23 novembre, au Palais des Congrès, Porte Maillot, stand E05, espace Mid&Small Caps.

Venez discuter avec nos rédacteurs, écouter leurs analyses et profiter des offres exceptionnelles que nous vous réservons pour ces deux jours ! Voici d’ailleurs les horaires pour rencontrer nos rédacteurs :           

  • Eric Lewin : vendredi et samedi entre 14h et 16h30
  • Isabelle Mouilleseaux : vendredi entre 11h30 et 15h
  • Philippe Béchade : vendredi et samedi entre 11h et 13h30
  • Mathieu Lebrun : le vendredi entre 15h et 17h et le samedi entre 10h30 et 12h30
  • Simone Wapler : vendredi et samedi entre 16h et 18h

Et bien sûr, toute l’équipe sera là pour vous renseigner, répondre à vos questions et échanger avec vous !

Inscrivez-vous dès maintenant pour entrer gratuitement !

A très vite,

Nathalie Boneil

Un secteur présente l’avantage d’être plus facile à appréhender – et donc à analyser – quand il ne compte pas un seul représentant coté en Bourse dans ses rangs. C’est notamment le cas du négoce en matériaux de construction qui compte deux belles valeurs moyennes.

Parmi les principaux opérateurs intervenant en France on trouve notamment Samse et VM Matériaux. Les deux groupes exercent le même coeur de métier, celui de vendre aux professionnels et artisans les matériaux, matériels, outils et consommables nécessaires à l’exécution de leurs chantiers. Principale différence entre eux, leur localisation géographique : grand-ouest et DOM-TOM pour VM Matériaux, grand sud-est pour Samse.

• Retournement de tendance

Malgré des terrains de jeu différents, ces deux groupes présentent plusieurs points communs. Ce sont des groupes à dominante familiale sur le plan actionnarial, qui ont souvent fait preuve de résistance, y compris en période de crise.

C’est en particulier le cas de VM Matériaux (FR0000066540) : même si le groupe a mis en place un PSE (autrement dit un plan social) l’an passé et a procédé à la cession de 9 agences dans le sud-ouest de la France, il a toujours publié un résultat opérationnel courant (ROC) positif. Mieux encore, une amélioration de tendance se dessine. Elle coïncide avec le plan de redressement mis en place en novembre 2012 qui s’est soldé par une réorientation de la politique commerciale. Ces éléments lui ont permis de renouer avec la croissance organique avec un T2 en hausse de 0,5% (-0,3% au S1 à 334,9 millions d’euros) et de voir son ROC bondir de 70,3% à 7,7 millions d’euros. Cette amélioration se retrouve dans le bilan avec une stabilité du gearing depuis le début de l’exercice à 107% alors qu’il est habituellement plus élevé à cette période de l’année compte tenu de la saisonnalité.

Après avoir longtemps enregistré des performances meilleures que son homologue vendéen, la tendance s’est légèrement inversée pour Samse (FR0000060071) depuis le début de l’exercice en raison de son exposition à des régions en décroissance. Malgré tout, la baisse reste limitée à 3,2% (en organique) sur le semestre et, fort de son bilan solide, Samse a effectué quelques petites acquisitions lui permettant d’afficher un chiffre d’affaires en hausse de 0,8% à 568,2 millions d’euros. Au niveau des résultats, le groupe a maintenu son ROC (-1,4% à 16,2 millions d’euros) et la fin de l’exercice devrait être meilleure compte tenu du retour de la croissance au T3. Sur la période, Samse a réalisé un chiffre d’affaires de 310,5 millions d’euros en progression de 6,4% dont +2,4% à périmètre comparable. En outre, le groupe conserve un bilan solide qui pourrait lui permettre de réaliser des opérations de croissance externe.

• Plus d’upside pour VM Matériaux

A plus long terme, les chiffres actuels du nombre de permis de construire déposés laissent présager une embellie à compter de la mi-2014. D’après mes estimations, le nombre de mises en chantier devrait se situer aux alentours de 370 000/380 000 logements sur une base annuelle (soit entre 8 et 10% de plus qu’en 2012). Dans ces conditions, les deux groupes disposent d’un potentiel de revalorisation, peut-être plus élevé pour VM Matériaux que pour Samse même si le profil de risque n’est pas équivalent. Le track record de Samse est toutefois plus régulier.

_____________________Pour vous aider dans vos investissements______________________

Le PEA épargné par les nouvelles taxes : PROFITEZ-EN !

Dans La Lettre PEA, notre spécialiste Eric Lewin vous révèlera tous les secrets du PEA parfait. Quelles valeurs acquérir dès aujourd’hui ? Quelles valeurs exclure sans attendre ? Découvrez les meilleurs conseils pour optimser votre PEA : en continuant votre lecture…

 

Mots clé : - - - -

bernardlabrosse
bernardlabrosse

Laissez un commentaire