Nasdaq : stop ou encore ?!

Rédigé le 6 juin 2018 par | Actions, Indices, sociétés et marchés Imprimer

Nasdaq bourse new yorkDepuis le début de l’année, le Nasdaq Composite (XC0009694271 – COMP) se comporte plutôt bien (+10,6%) – en tout cas, beaucoup mieux que les autres indices américains (Dow Jones : +0,3% et SP500 : +2,8%).

A priori, si l’on s’en réfère aux indicateurs techniques, le mouvement est haussier : les prix ont bien répondu au dernier signal haussier du Stochastique Momentum Index (SMI) (petite flèche verte / pastille orange sur SMI) et il a de la marge avant d’arriver en zone de survente.

graph NASDAQ Pour agrandir le graphique, cliquez dessus

Si l’on se réfère à l’analyse graphique, le Nasdaq a bien rebondi sur son support « S » (rectangle horizontal vert). Par report d’amplitude (flèches verticales oranges), le prochain objectif ressort à 8 000 points (la résistance « R ? »), soit un potentiel supérieur à 4%.

La dynamique est donc haussière, et elle est même tellement haussière que le Nasdaq a débordé son canal de long terme pour naviguer dans un nouveau canal dont la résistance passerait elle aussi par les 8 000 points.

Et donc… ?

Surtout ne pas acheter !

Ah, j’ai oublié de mentionner un détail. Un simple « détail » qui fait que ce genre de belles hausses peut se révéler n’être qu’une accélération finale avant que le piège ne se referme.

Pourquoi ? Parce que la jambe de hausse qui se développe actuellement (la flèche bleue sur les prix) n’est pas soutenue par les volumes.

Les volumes représentent en quelque sorte le consensus du marché. Or, depuis le rebond de début avril dernier sur le support « S » (pastille orange), le Nasdaq a pris 12%, tandis que les volumes (la flèche bleue sur volumes) se sont effondrés de 40% !

Cette hausse est donc très « artificielle » ; l’accélération finale, dans de faibles volumes, donc fragile, indiquent que les grosses mains et les institutionnels ne suivent pas. Donc qu’ils n’y croient pas. Alors moi, pragmatique, voyez-vous, je n’y crois pas non plus !

Conclusion : évitez de suivre ce mouvement. Si vous êtes positionné à la hausse, laissez-vous porter et surveillez les volumes, de vente cette fois-ci.

Dès qu’ils gonfleront, ce sera le signe que les grosses mains nous préparent une consolidation.

Gilles

« Fangman », notre super-héros du Nasdaq, continue de repousser les limites

 

Mots clé :

Gilles Leclerc
Gilles Leclerc
Trader

Gilles a tout d’abord commencé dans la grande finance. Avec un MBA de la prestigieuse université américaine de Hartford, il a ensuite intégré la direction Financière IBM Europe et ensuite d’IBM Corporation (headquarters mondial). Puis, peu à peu, la passion boursière le gagnant, il s’est tourné vers les activités de trading.

Cela fait maintenant 20 ans que Gilles trade sur les marchés et il se consacre exclusivement à cette activité depuis une dizaine d’années.

Dès 2008, il fut l’un des premiers à pressentir les modifications profondes qu’allaient occasionner l’utilisation intensive des algorithmes sur les marchés financiers ; il a su s’adapter en mettant en place de nouvelles stratégies de trading répondant à ce nouvel environnement. Il créa donc son propre système de trading tout à fait spécifique et basé sur des concepts innovants.

De façon à prouver la validité de son approche, il reste l’un des rares traders/analystes à poster régulièrement ses prises de position en « Live » sur un site d’Analyse Technique de renommée ( Univers Bourse ) où il partage l’intégralité sa méthodologie.

Il intervient désormais dans La Bourse au Quotidien afin de partager son expérience et de proposer ses analyses et sa méthode au plus grand nombre.

Laissez un commentaire