Le Nasdaq, moteur de la hausse européenne

Rédigé le 21 novembre 2017 par | Analyses indices, Toutes les analyses, US Imprimer

Premièrement, un gain de +0,8% sur le CAC40. Deuxièmement, une envolée de +1,1% du DAX30 (alors que la constitution d’un gouvernement en Allemagne est dans l’impasse depuis dimanche soir et Merkel en difficulté). Tout cela, personne ne l’a vraiment vu venir, d’autant plus que l’actualité du jour s’avère particulièrement creuse.

En effet, l’intervention de Mario Draghi devant le Parlement européen en matinée s’est avérée sans surprise et la stratégie de la BCE reste très accommodante.

NasdaqCela a été clairement réaffirmé, avec la ferme intention d’ancrer l’anticipation de taux maintenus à zéro au moins jusqu’à fin mars 2019.

Le Nasdaq moteur de la hausse européenne

Le moteur de la hausse de ce mardi en Europe, c’était l’anticipation d’un nouveau record absolu sur le Nasdaq (le 69e de l’année) et bingo ! Le Composite bondit de +0,5% dès l’ouverture à 6 825 points.

De son côté, le S&P500 est un peu en retard avec +0,4%. Il lui en manque encore autant pour afficher un nouveau zénith.

Un happy end avant le Black Friday

Mais il s’agit d’un objectif à portée de matin d’ici mercredi soir. Il ne saurait y avoir de meilleur scénario qu’un nouveau « carton plein de records » à Wall Street. Cela serait parfait avant d’éteindre les écrans de trading pour 4 jours et faire son shopping pour Thanksgiving.

Nasdaq : vers un 69e record absolu ce vendredi soir ?

Mots clé : - - -

Philippe Béchade
Philippe Béchade
Rédacteur en Chef de la Bourse au quotidien

 

Philippe Béchade rédige depuis 15 ans des chroniques macro-économiques et boursières ainsi que de nombreux essais financiers.

Intervenant régulier sur BFM Business depuis mai 1995, il est arbitragiste de formation, analyse technique et fut en France l’un des tout premiers traders et formateur sur les marchés à terme. Rédacteur et analyste contrarien pour la Bourse au Quotidien, vous trouverez son fil de news en temps réel sur cette page ou sur Twitter

Laissez un commentaire