Indices US au T4 : on passe en mode « range »

Rédigé le 5 octobre 2015 par | Analyses indices, Autres indices, Toutes les analyses, US Imprimer

Après avoir fait le point sur le CAC40, puis sur l’Eurostoxx50 et le Dax30, passons, comme promis, aux indices US.

Sur les indices européens, je suis donc passé de « baissier » à « neutre » et j’identifiais un rebond de court terme à jouer éventuellement. L’enjeu est en ce moment même donc de voir la force de ce rebond, son niveau de participation et donc de vérifier la solidité des supports atteints.

En plus des supports et de l’analyse graphique des indices européens, un autre argument m’a poussé à « Neutre en trimestriel avec anticipation haussière à court terme » : le Dow Jones et le Nasdaq sont eux aussi positionnés sur des supports trimestriels très importants.

Nasdaq : les 4 600 tiennent encore… et devraient permettre rebond sur les 4 900 Pts

Début juillet dernier, je passais « Baissier » sur le Nasdaq (au moment des flèches rouges sur ce graphe mensuel). Deux mois plus tard et 18% plus bas, effectivement, mieux valait ne pas rester à l’achat sur l’indice.

Nasdaq

Maintenant, les choses ont beaucoup bougé… et très (trop ?) vite.

Nous avons alors eu une première alerte fin août : les prix venaient de réagir et de former une zone de support autour des 4600 pts en U.T. jour. Le canal haussier de très long terme (canal vert) a été sévèrement malmené en août dernier, mais les prix ont toujours réussi à clôturer au-dessus de ce support, qui reste donc valide. Le Nasdaq a fini la semaine à 4707 points. Mais attention : le momentum en TRIMESTRIEL est toujours baissier (flèche orange).

Donc je pense que le canal haussier va finir par céder mais qu’auparavant, les prix qui ont été soumis à une très forte volatilité vont opérer un mouvement de pull back de plus court terme avec un objectif à 4,900 pts (objectif trop long à définir et hors de propos puisque nous faisons un point trimestriel : j’y reviendrai dans un autre article).

Ma stratégie ?

Là encore, comme pour le CAC40, j’adopte une stratégie de snipper : je prends des petites positions à l’achat, et je joue à court terme sur les unités de temps rapides (rappel : sur le CAC40, je vous ai ainsi proposé de jouer TOTAL et ENGIE à court terme)

 

Le Dow Jones : sur un support temporaire…

La situation est un peu plus compliquée pour le Dow Jones mais ma conclusion sera de la même veine.

Début juillet (doubles flèches rouges), même scénario que pour le Nasdaq : je passais baissier sur le DJIA.

Par contre, cette fois, le support du canal haussier a été cassé.

Dow Jones

Un support de plus court terme s’est donc formé dans la zone des 16 000 pts (segment orange) et les cours prennent timidement appui dessus. J’anticipe pour l’instant un mouvement de pull back vers 17 200 Pts (pareil : je vous ferai une analyse détaillée par la suite pour vous expliquer pourquoi ces 17 200, mais comme ils ne se voient qu’en U.T jour, je passe).

Là aussi, le momentum trimestriel (donc de fond) est toujours baissier (flèche orange) ce qui concorde avec une anticipation haussière de court terme et avec la poursuite d’un mouvement baissier sur l’indice dans un second temps.

Donc tant que le support intermédiaire de la zone 16 000 pts tient bon, j’anticipe pour le dernier trimestre une évolution en « range », c’est à dire sans dynamique et sans tendance avec une forte volatilité à la clé…

Ma stratégie :

Là encore, adoptez la position de snipper : étudiez bien votre cible sur toutes les unités de temps, attendez patiemment, et au moment opportun, vous dégainez, faites feu, prenez vos gains et vous remballez le tout aussi vite que vous êtes venu.

le train sifflera trois fois

Je pense, au moins en ce qui concerne le dernier trimestre 2015, que nous allons passer en mode « Range », c’est à dire dans des configurations de marché sans tendance ni réelle dynamique à exploiter.

Donc au programme de vos sessions de trading :

Et si vous n’aimez pas l’analogie du snipper, pensez au cobra… ou à Bronson dans Il était une fois dans l’Ouest… vous voyez l’idée ?

western

Bons trades,

Gilles Leclerc

Mots clé : -

Gilles Leclerc
Gilles Leclerc
Trader

Gilles a tout d’abord commencé dans la grande finance. Avec un MBA de la prestigieuse université américaine de Hartford, il a ensuite intégré la direction Financière IBM Europe et ensuite d’IBM Corporation (headquarters mondial). Puis, peu à peu, la passion boursière le gagnant, il s’est tourné vers les activités de trading.

Cela fait maintenant 20 ans que Gilles trade sur les marchés et il se consacre exclusivement à cette activité depuis une dizaine d’années.

Dès 2008, il fut l’un des premiers à pressentir les modifications profondes qu’allaient occasionner l’utilisation intensive des algorithmes sur les marchés financiers ; il a su s’adapter en mettant en place de nouvelles stratégies de trading répondant à ce nouvel environnement. Il créa donc son propre système de trading tout à fait spécifique et basé sur des concepts innovants.

De façon à prouver la validité de son approche, il reste l’un des rares traders/analystes à poster régulièrement ses prises de position en « Live » sur un site d’Analyse Technique de renommée ( Univers Bourse ) où il partage l’intégralité sa méthodologie.

Il intervient désormais dans La Bourse au Quotidien afin de partager son expérience et de proposer ses analyses et sa méthode au plus grand nombre.

Laissez un commentaire