Nasdaq Composite : où s’arrêtera la correction ?

Rédigé le 20 novembre 2012 par | Apprendre la Bourse Imprimer


SPECIAL SALON ACTIONARIAT

Les 23 et 24 novembre, venez écouter, rencontrer et discuter avec nos rédacteurs et analystes !

Les Publications Agora seront présentes sur le Salon Actionariat, stand A03, au Palais des Congrès à Paris.

Nos experts vous proposeront des mini-interventions sur leurs sujets favoris, et seront à votre disposition pour poursuivre les débats.

Voici le programme sur notre stand

Et pour télécharger votre invitation gratuite
enregistrez-vous ici dès aujourd’hui

 

 

 

 

Depuis les élections américaines, la question de la falaise fiscale pèse sur les marchés, en particulier aux Etats-Unis. On a ainsi assisté à une correction significative des indices et notamment sur les indices américains.

Ainsi, le Nasdaq ou le S&P 500 ont perdu plus de 6% en deux semaines là où le CAC a perdu moins de 4%. Faut-il dans ce cas vendre le CAC ? Non, à court terme ; c’est un peu plus compliqué, notamment avec cette décorrélation que nous avons entre le CAC et les indices américains.

Il s’agit désormais de guetter les points de rebond sur les indices américains comme sur le CAC, et c’est ce que je vous propose aujourd’hui de voir avec une analyse technique à court terme du NASDAQ COMPOSITE (COMPX).
 

Le Nasdaq, proche de niveaux de supports importants
Entrons dans le vif du sujet avec le graphique journalier du Nasdaq Composite, un peu plus large que le Nasdaq 100 :

 

Graphique du Nasdaq 100
Pour agrandir le graphique, cliquez dessus

Depuis ses plus hauts de fin septembre, le Composite a perdu près de 12%. Dans les mouvements de progression comme dans les corrections, l’indice technologique ne fait pas les choses à moitié. Cette chute a également été accentuée par celle d’APPLE (AAPL-Nasdaq), sur laquelle j’avais commencé à vous mettre en garde le 17 septembre, quand le titre était proche de ses plus hauts.

Le Nasdaq Composite a retracé 76,4% de la vague de hausse depuis ses plus bas de juin à 2726 points, la correction s’étant accélérée ces dernières semaines.

Si l’on prend un peu de recul et que l’on se place dans une optique de moyen terme cependant, cette correction est plutôt saine et permet au marché de retrouver des niveaux plus raisonnables.

Sur les indicateurs mathématiques, nous sommes depuis peu en situation de marché survendu et nous arrivons sur des niveaux qui devraient nous permettre de rebondir.

Ainsi, le RSI à 14 jours revient-il sur sa zone de support horizontale des 20, sur laquelle il avait rebondi après ses plus bas de juin. Et le MACD est également sur ses plus bas de juin.

Dans ce contexte, même si un excès à très court terme n’est pas à exclure, ce qui créerait une divergence haussière sur les indicateurs, il faudra plutôt en profiter pour acheter et viser un rebond.

Avec ces éléments, vous avez donc compris qu’un rebond au-dessus de la zone de support majeur des 2 726 points est aujourd’hui probable.

Il faut donc aujourd’hui surveiller la zone des plus bas de juin, entre les 2 818/2 837 points. Ce niveau constitue un premier palier significatif qui pourrait permettre à l’indice de se reprendre.

Et même si les 2 818 points étaient cassés, nous avons juste en-dessous le gap haussier des 2 781/2 796 points qui pourrait être comblé. C’est donc un deuxième niveau de soutien qui sera très intéressant si le Composite corrige jusque-là. Il pourrait servir à une nouvelle impulsion tant que l’indice ne clôture pas nettement sous les 2781 points.

Quels objectifs ?

Nous avons donc détecté deux zones de fort support sur lesquelles le Nasdaq Composite pourrait et devrait rebondir. Pour viser quels objectifs ?

Le potentiel de rebond est important et devrait être dynamique.

Je pense que nous devrions retracer au minimum environ 50% du dernier mouvement de baisse. Cela devrait donc nous permettre de revenir combler le gap des 2 998 points (fait après les élections américaines), voire de rejoindre les 3 020 points, plus haut du 6 novembre. Ça, c’est pour le court terme.

Ensuite, si nous atteignons ce premier objectif d’ici la fin de l’année, il faudrait alors temporiser et je ferais alors à nouveau preuve de prudence. Certes, l’indice pourrait rejoindre ses bas de septembre, à 3 080 points, retraçant plus de 61,8% de la baisse récente… mais la situation devrait commencer à se corser à partir des 3 000 points. Ce sera probablement pour moi l’occasion de refaire un point sur l’indice !

D’un point de vue stratégie, il faudrait profiter des replis pour acheter sur le court terme puisque le rapport rendement/risque devient intéressant. [NDLR : comment jouer le Nasdaq, le DAX, le CAC 40 ? Rejoignez Levier7, le service de Sébastien Duhamel qui pourrait vous permettre d’engranger des gains de 51,61%…42,73%…75,23%…]
 

Mots clé : - - - -

Sebastien Duhamel
Sebastien Duhamel

Laissez un commentaire