Les risques d’un grexit ralentirait-il le DAX ?

Rédigé le 8 juin 2015 par | Autres indices, Toutes les analyses Imprimer

Le moral des investisseurs européens chute de -2,5Pts, de 19,6 vers 17,1 en mai (consensus de 18,7) selon l’institut allemand Sentix. Le dossier grec est le plus souvent évoqué parmi les nuages qui obscurcissent l’horizon économique.

Mais si personne ne peut réellement chiffrer quel serait le coût d’un « grexit », chacun comprend que c’est à l’Allemagne qu’il reviendrait le plus cher.

En réalité, c’est surtout la BCE qui risque d’y perdre le plus avec le soutien illimité qu’elle apporte aux banques grecques en faillite (leurs fonds propres se sont évaporés en 6 mois).

Mais l’Allemagne est en train de redevenir « l’homme malade » de l’Eurozone, avec le ralentissent en Chine et aux Etats-Unis… sans parler de grèves massives qui ont affecté le Deutsche Bahn en mai, et qui se propage à la poste allemande (ses salariés inaugurent une grève illimitée).

La cassure des 11.200Pts sur le DAX -qui franchit à la baisse le cap des -10% depuis ses sommets de fin avril- est tout sauf un hasard.

Mots clé : - -

Philippe Béchade
Philippe Béchade
Rédacteur en Chef de la Bourse au quotidien

 

Philippe Béchade rédige depuis 15 ans des chroniques macro-économiques et boursières ainsi que de nombreux essais financiers.

Intervenant régulier sur BFM Business depuis mai 1995, il est arbitragiste de formation, analyse technique et fut en France l’un des tout premiers traders et formateur sur les marchés à terme. Rédacteur et analyste contrarien pour la Bourse au Quotidien, vous trouverez son fil de news en temps réel sur cette page ou sur Twitter

Laissez un commentaire