MONTUPET publie de très bons résultats… et perd 11%

Rédigé le 24 mars 2015 par | Mid et Small Caps Imprimer

Difficile de toujours plaire aux marchés…

C’est probablement ce que les dirigeants de Montupet (FR0000037046) ont dû se dire après la chute de 11% du titre qui a suivi, le 16 mars dernier, la publication de leurs résultats annuels.

chute de montupet

De très bons résultats

C’est à n’y rien comprendre : cette publication est très bonne pour l’équipementier automobile. Le CA progresse de 7,4% à 451,8 M€, soit deux fois la croissance du marché ; le résultat opérationnel est en hausse de 30% à 57,6 M€. Tous les sites du groupe enregistrent des données favorables, du Mexique à la Bulgarie. La rentabilité s’améliore de manière très nette puisque la marge opérationnelle est à 12,7% soit 4 points de plus en deux ans, et ce n’est pas fini : certains analystes estiment que la rentabilité opérationnelle pourrait s’approcher des 14,5% en 2015… La direction du groupe, pour sa part, évoque une dynamique d’activité soutenue avec un fort carnet de commandes.

La société est très bien placée sur le marché des pièces de liaison au sol ou celui des corps de turbocompresseurs… C’est très technique, je vous l’accorde, mais les équipementiers automobiles sont précis.

La situation financière est très saine avec un gearing de 34% et, cerise sur le gâteau, la société a décidé de distribuer, cette année, 1 € par action – contre 0,80 € au titre de l’exercice 2013.

Bref, du vert, partout du vert… sauf pour le cours du titre qui dévisse.

Pourquoi ? C’est en réalité assez simple à comprendre… 

Pour une action déjà très valorisée

Tout d’abord, certains analystes attendaient un peu mieux en termes de rentabilité après une rentabilité opérationnelle de 14,4% au premier trimestre. Ils espéraient que l’ensemble de l’exercice soit du même acabit et ont donc été déçu.

Ensuite l’action vient de connaître un parcours boursier exceptionnel : +90% depuis novembre 2014 et de plus de 3000% en 3 ans et quelques !

hausse de montupet

Et oui, je vous le rappelle : nous sommes dans le secteur des équipementier automobiles, pas sur une biotech !…

Ceci dit, l’action commence à être chère pour le secteur avec un PER de 18 et une Ve/roc de 15. D’autant que le ralentissement de la Chine pourrait causer quand même quelques dégâts en 2015.

Certes, la croissance chinoise tournera autour des 7%, cependant elle décroit, ce qui se répercutera inévitablement sur le secteur automobile. Et puis, la reprise européenne semble intégrée dans les cours actuels. De sorte qu’il semble difficile de trouver de nouveaux leviers de croissance pour le groupe. Sauf un : un capital particulièrement atomisé avec un flottant de… 58%.

Cela pourrait donner des idées à certaines sociétés du secteur, pas mécontentes de jeter leur dévolu sur une pépite de 706 M€, sans doute un peu cher actuellement mais assez séduisante tout de même d’un point de vue industriel.

Mots clé : -

Eric Lewin
Eric Lewin
Rédacteur en Chef de La lettre PEA et Mes valeurs de Croissance

Journaliste pour BFM Business et dans d’autres médias… conseiller pour un fonds Small Caps chez CFD Asset Management… responsable de la salle de marché chez EuroLand Finance… consultant pour dirigeants d’entreprise…

Le parcours professionnel d’Eric Lewin est tout simplement remarquable – et représente un atout considérable pour vos investissements : un carnet d’adresses rempli, l’expérience de la réalité des publications de résultats, de la manière dont les « insiders » et les institutionnels fonctionnent…

Cette expérience multi-facettes lui permet de lire entre les lignes des marchés – et de révéler aux lecteurs de La lettre PEA des conseils de tout premier ordre pour se constituer un PEA alliant solidité… et économies d’impôts !

En savoir plus sur La Lettre PEA et Mes Valeurs de Croissance.

Laissez un commentaire