Mon sentiment sur les IPO

Rédigé le 7 janvier 2013 par | Biotechs et Medtechs, Mid et Small Caps Imprimer

Très franchement, en termes d’introduction en Bourse, l’année boursière écoulée ne restera pas dans les annales… Il y a certes eu douze introductions en 2012, pour un total de 257 millions d’euros, mais c’est assez faible et c’est bien loin de l’époque où je travaillais chez EuroLand Finance – époque durant laquelle les introductions se multipliaient. J’ai encore en mémoire les IPO de PARFUM D’IMAGE devenue MAESA (FR0010288894) ou encore de LEGUIDE.COM (FR0010146092) absorbée depuis par Lagardère. Autre époque, autre lieu…

L’année a donc été décevante, pas seulement pour les montants levés mais également pour les performances qui ne sont pas satisfaisantes. Deux valeurs s’en sortent malgré tout : NANOBIOTIX (FR0011341205) avec un gain de 11% et VEXIM (FR0011072602) avec une hausse de 7,3%. Pour le reste c’est vraiment la douche froide. GOLD BY GOLD (FR0011208693), dont l’IPO s’est avérée désastreuse, perd -31% tandis que, toujours dans le même registre, INSIDE SECURE (FR0010291245), qui n’a cessé de décevoir, lâche -65% !

Mais, au-delà des parcours médiocres, il est permis de se demander s’il est intéressant de souscrire à une IPO dans le monde actuel des small caps. Très honnêtement, je suis assez dubitatif. Pour ma part, je préfère attendre qu’une société fasse ses premiers pas sur le marché, quitte à louper le coche, plutôt que de me retrouver piégé dans un placement compliqué. En d’autres termes, je ne suis pas partisan de souscrire dès l’introduction, je préfère d’abord voir si la société est capable de délivrer ce qu’elle a promis.

_____________________Pour vous aider dans vos investissements______________________

« Pour moi, cela ne fait aucun doute : pour gagner de l’argent en Bourse, il faut viser les small, et surtout les mid caps. » Eric Lewin

La plupart des informations dont Eric dispose ne peuvent pas être diffusées dans les médias. Or ces analyses essentielles pourraient vous permettre de profiter des meilleures opportunités de marché et viser des plus-values exceptionnelles !

Aujourd’hui, Eric Lewin a décidé de lancer sa propre lettre confidentielle d’investissement pour VOUS faire profiter de ses informations en exclusivité.

Pour en profiter sans attendre : c’est ici !

Gardez bien à l’esprit que, lors d’une introduction en Bourse, les dirigeants de la société eux-mêmes ou encore les analystes ont tendance à trop maquiller la mariée en la parant de vertus qu’elle n’a sans doute pas, ou pas encore. Cela veut dire tout simplement que, pour lever quelques millions d’euros, il y a parfois des non-dits, voire des affirmations, sans doute énoncés avec un peu trop de sûreté… Cela peut être une estimation de chiffre d’affaires un peu haute ou même des prévisions de résultats sans doute largement surestimées. Et, comme souvent, le rêve n’atteint pas la réalité… Les investisseurs peuvent subir de lourdes pertes à l’image de ceux ayant misé sur INSIDE SECURE. Attention, je ne dis pas qu’il n’y aura pas des exceptions mais mieux vaut faire preuve de prudence et ne pas se jeter aveuglément sur une société. C’est exactement pour cela que je vous ai présenté peu d’IPO cette année.

L’époque de la bulle Internet est révolue. On ne retrouvera pas avant pas mal de temps ce genre de période faste durant laquelle une société peut être sursouscrite cent fois, provoquant une progression de 250% en quelques séances… Ca c’était une autre ère et, à moins d’une nouvelle rupture technologique comme celle de la Toile, il me semble que la probabilité d’assister à de tels rallys est vraiment très faible…2013 verra sans doute un redémarrage des opérations mais je continuerai à adopter la même politique, c’est-à-dire observer attentivement avant d’agir. Et ce, quitte à me passer de certaines plus-values… On ne change pas de méthodologie, surtout dans de tels marchés.

Eric Lewin
Eric Lewin
Rédacteur en Chef de La lettre PEA et Mes valeurs de Croissance

Journaliste pour BFM Business et dans d’autres médias… conseiller pour un fonds Small Caps chez CFD Asset Management… responsable de la salle de marché chez EuroLand Finance… consultant pour dirigeants d’entreprise…

Le parcours professionnel d’Eric Lewin est tout simplement remarquable – et représente un atout considérable pour vos investissements : un carnet d’adresses rempli, l’expérience de la réalité des publications de résultats, de la manière dont les « insiders » et les institutionnels fonctionnent…

Cette expérience multi-facettes lui permet de lire entre les lignes des marchés – et de révéler aux lecteurs de La lettre PEA des conseils de tout premier ordre pour se constituer un PEA alliant solidité… et économies d’impôts !

En savoir plus sur La Lettre PEA et Mes Valeurs de Croissance.

Laissez un commentaire