Mon plan de trade sur Technip

Rédigé le 2 octobre 2013 par | Big caps Imprimer

Quelques principes de money management appliqués à un trade sur TECHNIP.

Gros temps. Le vent souffle en bourrasques sur les marchés. Le propre d’une bourrasque c’est qu’elle est imprévisible et que les coups de vent tourbillonnent. 

Quand le temps se couvre de la sorte, tous les marins vous le diront : inutile de braver la tempête et de lutter, mieux vaut affaler les voiles et attendre que ça se passe au risque de prendre une lame de travers et chavirer.

C’était en tout cas mon récent conseil quand le baromètre a commencé à chuter et que les nuages se sont amoncelés.

Aujourd’hui, les lames qui déferlent sont particulièrement vicieuses. J’en veux pour preuve l’annonce du « shutdown » de l’administration américaine hier… qui na ému personne. Il serait presque amusant de mettre en perspective cet évènement et la publication de statistiques sur l’emploi américain. En général, quand les chiffres de l’emploi sort aux USA, les marchés sont secoués. Un écart +/- 20.000 jobs par rapport au consensus et la boussole s’affole, les marchés virent de bord. Hier, tranquille au bastingage, nous apprenons que le shutdown de l’administration met 800.000 fonctionnaires sur le carreau et les sirènes saluent… par une hausse des indices. Fantastique. Nous devons donc actuellement naviguer dans le triangle des Bermudes, quelque part entre rêve et réalité. Remarquez, ayant navigué sur pas mal d’océans – pardon, de marchés – ces dernières années, plus rien ne m’étonne

Dans ce genre de scénario, tous les coups sont permis. Surtout les plus vicieux. Certains s’en offusquent, d’autres trouveront un rationnel quelconque pour expliquer ce genre de réaction – mais évidemment a postériori. Peu importe. Notre préoccupation est de rester à flots tout en tenant la barre quelles que soient les conditions du moment. 

Donc, pour en revenir au trading, je pense qu’il est plus que jamais nécessaire de savoir garder la tête froide et de SURTOUT garder le contrôle de son Money Management. 

C’est pourquoi je vous propose aujourd’hui une analyse de l’action TECHNIP (FR0000131708), mais surtout d’un plan de trade appuyé par un money management rigoureux tel que je le conçois. Je veux vous montrer comment établir une feuille de route (plan de trade) afin de prendre appui sur des supports ou résistances majeurs, engager le trade SI et seulement SI vous avez un signal technique sur ces niveaux. Et ensuite couvrir rapidement le trade afin d’annuler le risque.

On y va ? 

Vue élargie – TECHNIP en Unité de Temps Hebdomadaire

 

Graphiquement, le titre est haussier (canal vert), mais il vient de rencontrer un écueil dans la zone des 90 / 91 € (résistance rectangle rouge). Le titre a fait mine de casser cette résistance (pastille jaune) pour immédiatement se rétracter. C’est un signe de faiblesse, surtout qu’il est accompagné par une divergence baissière (segment rouge) qui s’est mise en place sur l’indicateur de cycle (CDUR).

A ce stade, on ne peut que constater que la résistance des 90 / 91 € semble effectivement poser problème. Mais c’est encore bien insuffisant travailler le titre et établir un plan de trade. 

Comme d’habitude, l’Unité de Temps inférieure (ici le Journalier) permet de décomposer le mouvement et d’affiner sa dynamique. 

Unité Temps jour

Ici, c’est beaucoup plus clair : 

 

1 – La résistance est nettement située à 90 € (segment rouge) ;

2 – Depuis que le titre travaille cette résistance, les volumes (OBVD) montrent une rotation baissière des volumes, c’est-à-dire une sortie progressive des capitaux (flèche bleue). DONC les opérateurs soldent progressivement leurs positions acheteuses et dégagent du titre. 

3 – Encore plus intéressant : lors de la tentative de cassure à la hausse de la résistance (pastilles orange sur prix et volumes), le mouvement a été fortement contré. Remarquez le « peak » de volume à ce moment là. DONC certains ont vendu à découvert le titre.

A ce stade, on peut donc supposer que c’est du sérieux… mais nous n’avons toujours pas de plan de trade. 

 

Voici mon plan de trade :

Le mouvement a été récemment bloqué mais j’observe que la tendance court terme est toujours haussière et que le cycle (CDUR) est arrivé en zone de survente. Autrement dit, une nouvelle impulsion haussière sur cette Unité de temps est probable. 

Donc, EN CAS de nouvelle impulsion haussière ramenant les prix dans la zone de résistance majeure des 90 / 91€ et SI le cycle se retourne à la baisse à ce moment là, oui, il sera possible de prendre appui sur la résistance pour jouer une baisse du titre (si vous ne disposez pas de l’indicateur de cycle, utilisez un indicateur Stochastique standard).

Pourquoi je ne le ferai QUE sur ces niveaux et QU’EN présence du signal technique ?

A cause des principes de mon money management. Il s’articule de la façon suivante :

1 – ne prendre position que sur des niveaux majeurs ;

2 – Que si un signal technique valide l’entrée ;

3 – et pouvoir placer un stop rapproché de façon à CONTROLER LE RISQUE.

 

Autrement dit : 

 – si un signal se déclenche sur 90 / 91€, je peux placer un stop vers 93 € (à environ 3%) ;

– Je joue dans un premier temps un retour sur les 85 € (dernier point bas sur les cours), soit 5% de potentiel ;

– Si les prix touchent 85 € alors je prends des bénéfices sur 1/3 de ma position et repositionne mon stop sur mon point d’entrée. J’annule ainsi tout risque de trading. C’est CAPITAL. Vous vous retrouvez alors en position sur le marché avec un petit bénéfice sur 1/3 de position et zéro risque sur la position. 

– Si les prix consolident effectivement à partir de la résistance Hebdomadaire, alors c’est bingo et l’objectif sera le support du canal haussier vert. Beaucoup plus intéressant. Et sans risque. 

Voilà. Désolé d’avoir été un peu long, mais je voulais partager avec vous cette manière de faire. Elle permet de n’avoir aucun a priori quant à l’évolution des cours. De viser précisément les niveaux et de gérer le risque au plus serré. 

Ensuite… que feront les marchés ? Nul ne le sait. Mais le trading n’est pas une régate où l’on prend le risque d’exploser son spi pour aller au plus vite. C’est une course au long terme et il faut ménager sa monture. Et c’est sur la durée, sur de nombreux trades que l’on parvient à tailler sa route. 

Bons trades, 

Mots clé : - - - - - - - -

Gilles Leclerc
Gilles Leclerc
Trader

Gilles a tout d’abord commencé dans la grande finance. Avec un MBA de la prestigieuse université américaine de Hartford, il a ensuite intégré la direction Financière IBM Europe et ensuite d’IBM Corporation (headquarters mondial). Puis, peu à peu, la passion boursière le gagnant, il s’est tourné vers les activités de trading.

Cela fait maintenant 20 ans que Gilles trade sur les marchés et il se consacre exclusivement à cette activité depuis une dizaine d’années.

Dès 2008, il fut l’un des premiers à pressentir les modifications profondes qu’allaient occasionner l’utilisation intensive des algorithmes sur les marchés financiers ; il a su s’adapter en mettant en place de nouvelles stratégies de trading répondant à ce nouvel environnement. Il créa donc son propre système de trading tout à fait spécifique et basé sur des concepts innovants.

De façon à prouver la validité de son approche, il reste l’un des rares traders/analystes à poster régulièrement ses prises de position en « Live » sur un site d’Analyse Technique de renommée ( Univers Bourse ) où il partage l’intégralité sa méthodologie.

Il intervient désormais dans La Bourse au Quotidien afin de partager son expérience et de proposer ses analyses et sa méthode au plus grand nombre.

Laissez un commentaire