Mon avis sur les prévisions de Goldman Sachs

Rédigé le 19 décembre 2011 par | Apprendre la Bourse Imprimer

___________________________________________

Responsable du service Levier7, un service de trading sur les Turbos
___________________________________________

Comme chaque année, la banque d’investissement a publié ses principales idées pour 2012. La plupart des scénarios envisagés sont intéressants – même si je trouve certaines moins pertinentes que d’autres. Parfois, je ne suis même carrément pas d’accord. Ne vous inquiétez pas, je ne vais pas me comparer à la grande institution qu’est Goldman Sachs. Il me semble toutefois intéressant de revenir ensemble sur les idées de Goldman Sachs pour cette année à venir.

Je prends donc quelques minutes ce matin pour vous donner mon avis sur les principaux axes de Goldman Sachs ; vous vous ferez ensuite votre propre opinion. Cela nous permettra de réfléchir aux tendances qui pourraient marquer 2012.

Goldman Sachs est short (vente) sur le Bund allemand
Je suis tout à fait d’accord avec Goldman sur ce point. Les taux allemands à 10 ans sont au plus bas et le Bund, qui évolue à l’inverse des taux, est donc au plus haut historique, dans un mouvement qui semble clairement insoutenable à moyen terme.

On l’a vu récemment, même l’Allemagne est concernée par la crise de la dette souveraine et pourrait perdre son triple A. Elle réalise peu à peu qu’elle est dans le même bateau que les Européens. Et elle devra bien se résoudre à aider les autres pays pour enfin trouver une solution à cette crise. Si, à terme, les euro-obligations finissent par s’imposer – ce qui devrait probablement se faire progressivement –, vendre le Bund est donc une idée intéressante à moyen terme.

Voici le graphique, en données hebdomadaires, du Bund :

Graphique: Bund

Pour agrandir le graphique, cliquez dessus

Dans la suite de ce scénario, on peut également envisager une légère baisse de l’aversion au risque en Europe. Ainsi, après une année difficile où les marchés actions européens ont nettement sous-performé les Etats-Unis, ils pourraient faire mieux que les marchés américains l’année prochaine.

Goldman est long (achat) sur EUR/CHF
Je vous l’avoue, je ne suis pas un spécialiste du Forex (je laisse cette spécialité à mon collègue Jérôme Revillier). Bien évidemment, je suis de près les principales paires, notamment l’euro/dollar et l’euro/yen dans mon travail de corrélation entre les marchés.

Là aussi, je suis plutôt d’accord avec l’idée, techniquement comme fondamentalement, même si c’est avec beaucoup moins de conviction que sur le Bund. En effet, il y a quelques mois, la Banque Nationale Suisse s’est engagée à maintenir le taux de l’EUR/CHF au-dessus de 1,20. Acheter la parité (achetez l’euro contre le franc suisse) paraît donc peu risqué, même si le potentiel semble toutefois assez limité, d’où ma conviction assez modérée.

Dans les autres idées sur le change, pour les amateurs d’exotisme et spécialistes des devises, Goldman Sachs favorise également le yuan et la monnaie malaisienne.

Goldman est long actions canadiennes et short actions japonaises
Ici, je ne suis pas d’accord. L’idée est bien sûr de jouer la surperformance d’un indice sur un autre. Si je comprends tout à fait que l’on puisse acheter des actions canadiennes pour le moyen terme – celles-ci pouvant bénéficier d’un rebond des matières premières notamment – c’est sur l’autre jambe du ratio que je ne suis pas d’accord.

En effet, le Nikkei est revenu techniquement sur une zone de support majeure à 8 000/8 200 points. Même s’il est encore plus cher que l’Europe (comme tout le monde), il pourrait à mon avis surperformer en cas de rebond. J’achèterais donc à la fois des titres canadiens et des actions japonaises !

Le trading c’est bien, mais qu’avez-vous en fond de portefeuille ?

Des titres américains ou des actions françaises ? ERREUR !

Aujourd’hui, dans l’ombre, les COBRAS se préparent à passer à l’attaque. Les COBRAS, ce sont quelques pays qui ne sont pas encore dans les radars des marchés, mais qui, déjà, se préparent à prendre le relai des BRICS…

Investir aujourd’hui sur certaines valeurs portées par ces économies, c’est viser la croissance là où elle se trouve !

Grâce à la sélection de notre spécialiste des pays émergents, assurez la croissance de votre fond de portefeuille. Lisez le dossier consacré aux COBRAS ici.

 

  Long Brent pour viser 120$
Là, je suis d’accord et à moyen terme, j’irais même un cheveu plus loin : je pense que nous pourrions re-tester les plus-hauts de cette année à 127$.

Plus que les tensions en Iran, c’est avant tout l’analyse technique sur le moyen terme qui me conforte dans cette idée. Tant que les 98$ sont support, la configuration du pétrole reste en effet positive. Un dépassement de l’oblique baissière qui a bloqué les cours ces derniers mois nous emmènerait vers les 120 puis les 127$.

Voici le graphique journalier pour illustrer mon propos :

Graphique: Brent

Pour agrandir le graphique, cliquez dessus

Voilà pour les idées principales développées par Goldman Sachs.

Pour ceux qui me suivent, dans mon service, vous savez combien il est important d’avoir toujours en tête un scénario clair à moyen terme avant de pouvoir ensuite zoomer à court terme. Et c’est ce que je m’applique à faire pour bien commencer le premier trimestre 2012.

AL'or comme vous ne l'avez JAMAIS VU ! Cliquez ici pour visionner la vidéo.

Mots clé : - -

Sebastien Duhamel
Sebastien Duhamel

3 commentaires pour “Mon avis sur les prévisions de Goldman Sachs”

  1. […] parution dans le Billet du Trader le 19/12/2011. AKPC_IDS += […]

  2. […] parution dans le Billet du Trader du 19/11/2011. AKPC_IDS += […]

  3. Je n’ai pas votre expérience technique et mon « analyse » est tout à fait psychologique.Mon expérience de la bourse est très basique:depuis30 ans j’achète et je vend pour mon compte des actions, quelquefois des trackers, presque toujours sur mon PEA ,et ne sais rien faire d’autre. J’ai perdu environ 30/% de mes avoirs depuis mon dernier plus haut de 2007( je calcule toujours par rapport aux plus hauts, mais sur 30 ans, la progression est malgré tout significative).J’ai malgré tout la nette impression , depuis 10 ans, de ne faire que me battre contre les indices, 3 krachs en 10 ans, c’est beaucoup…Pour la crise actuelle, mon opinion est que les marchés vont se faire à l’idée que les finances publiques vont rester durablement en crise et ils vont s’y accoutumer, voire quelque peu les oublier.Ils finiront par revenir aux fondamentaux : la solidité, les bénéfices, les perspectives des sociétés.Évidemment, cela pourra prendre du temps, peut-être tout 2012.
    Vos conseils m’intéressent de façon générale, mais comme je fais 90/% de mes opérations sur un PEA , je n’en n’ai pas l’utilité….! Merci quand même.

Laissez un commentaire