Inscrivez-vous gratuitement à La Bourse au quotidien


Moins de chômeurs, moins de candidats éligibles à un prêt immobilier. Bizarre ou pas ?

Rédigé le 22 septembre 2016 par | Indices, sociétés et marchés, Toutes les analyses Imprimer

Les reventes de maisons anciennes ont diminué de -0,9% pour le deuxième mois consécutif en août (soit +0,8% annuel).

Le prix de vente médian était de 240000$, soit +5,1% par rapport à août à 2015 : ceci prouve que c’est le prix des logements neufs achetés par les ménages les plus aisés qui tire l’immobilier vers le haut.

Dans ce secteur qui demeure le plus abordable, les primo-accédants à la propriété représentaient 31% des transactions : ils n’ont accès qu’aux biens les plus modestes et les conditions d’octroi de crédit ont tendance à se resserrer.

Le problème, ce ne sont des taux trop élevés, c’est la précarité et la faible solvabilité.

Mais le chômage apparent continue de reculer avec – 8000 demandeurs d’indemnité, à 252000, presque un plancher historique.

D’où cette question : si le chômage est effectivement si faible, comment se fait-il qu’aussi peu d’américains puissent espérer acheter leur logement ?

bourse_0_300x250_fr_netobs

Mots clé :

Philippe Béchade
Philippe Béchade
Rédacteur en Chef de la Bourse au quotidien

 

Philippe Béchade rédige depuis 15 ans des chroniques macro-économiques et boursières ainsi que de nombreux essais financiers.

Intervenant régulier sur BFM Business depuis mai 1995, il est arbitragiste de formation, analyse technique et fut en France l’un des tout premiers traders et formateur sur les marchés à terme. Rédacteur et analyste contrarien pour la Bourse au Quotidien, vous trouverez son fil de news en temps réel sur cette page ou sur Twitter

Laissez un commentaire