Moins il se crée d’emplois, moins il y a de chômeurs : c’est ça le miracle américain !

Rédigé le 6 septembre 2018 par | Statistiques et données macro Imprimer

Un ouvrier installe un feu tricolore aux Etats-UnisFeu rouge sur le chemin de la conjoncture économique américaine. Le dernier chiffre américain inscrit au programme ce jeudi vient de paraître et c’est une déception (et pas la seule du jour) puisque les commandes à l’industrie américaine sont en recul de 0,8% en juillet, après une progression de 0,6% en juin.

Cela n’impacte pas le Dow Jones (qui s’accroche aux 26 000 points) mais le S&P500 aligne un second repli de 0,3% en 48h.

L’addition pourrait être plus salée puisque selon les calculs du cabinet de services aux entreprises ADP, le secteur privé américain n’a créé que 163 000 nouveaux emplois au mois d’août.

Ce chiffre est assez nettement inférieur au consensus de 186 000. Mais le total des créations d’emplois, à 217 000 (contre 219 000 en première estimation), reste malgré tout considéré comme élevé.

Des inscriptions au chômage qui reculent pour la dernière semaine d’août

Pas de changement en ce qui concerne la productivité aux États-Unis : elle est confirmée à 2,9% en rythme annualisé au deuxième trimestre 2018 (en regard d’une croissance à +4,2%), un chiffre conforme au consensus.

Dans le détail, la hausse de 1,9% du salaire horaire a été compensée par la contraction de 1% du coût unitaire du travail.

Si les chiffres d’ADP semblent négatifs, de façon très contre-intuitive, le nombre hebdomadaire de demandeurs d’allocations chômage communiqué par le Département américain du Travail s’effondre lui de 10 000 pour la dernière semaine d’août. Le nombre d’inscriptions hebdomadaires au chômage descend ainsi à un plancher de 203 000… ce qui est tout simplement un plus bas depuis décembre 1969. Le consensus attendait pourtant 214 000 inscriptions.

Pour résumer, il y a moins d’embauches au mois d’août mais personne ne s’est inscrit au chômage au cours de la même période… et un nombre impressionnant de chômeurs se seraient même évaporés en fin de mois.

Comprenne qui pourra !

Epargne, inflation, salaires… Torpeur estivale sur les statistiques américaines

Mots clé : -

Philippe Béchade
Philippe Béchade
Rédacteur en Chef de la Bourse au quotidien

 

Philippe Béchade rédige depuis 15 ans des chroniques macro-économiques et boursières ainsi que de nombreux essais financiers.

Intervenant régulier sur BFM Business depuis mai 1995, il est arbitragiste de formation, analyse technique et fut en France l’un des tout premiers traders et formateur sur les marchés à terme. Rédacteur et analyste contrarien pour la Bourse au Quotidien, vous trouverez son fil de news en temps réel sur cette page ou sur Twitter

Laissez un commentaire